medias

BookExpo America : l'édition et le livre numérique cohabitent

Clément Solym - 10.06.2012

Culture, Arts et Lettres - Salons - BookExpo America - livre numérique - manifestation


Les statistiques sont formelles : l'augmentation des ventes de livres numériques est constatée dans tous les secteurs de l'édition en Amérique du Nord, et plus particulièrement aux États-Unis. La BookExpo America qui vient de se clôturer a montré, s'il était encore besoin de preuves, combien l'optimisme est au rendez-vous avec ce nouveau produit. Et combien d'autres questions se posent désormais...

 

Alors que le groupe Borders a fait faillite, que les Barnes & Noble font désormais concurrence à Amazon et qu'un Apple s'est jeté dans l'arène, le paysage de l'édition ne se reconnaît presque plus. Nouveau contenu à commercialiser sur des appareils de lecture de plus en plus démocratisés, le livre change. Et la chaîne avec lui. Avec une conclusion, qui rejaillit de cette édition de la BEA : éditeurs et auteurs semblent prendre bien mieux conscience de ce qu'est l'édition numérique, de ses possibilités et du marketing qui y est associé. 

 

Pour Random House, détenu par Bertelsmann, cité par Reuters : « L'année dernière, l'industrie de l'édition de l'imprimé dans son ensemble, se sentait talonnée de près. Cette année, il y avait beaucoup plus de sourires. Les gens se rendent compte, les choses bougent avec le numérique, et les gens ont besoin de s'adapter. » Évidemment, tout ne se passe pas en douceur, et l'actuel procès contre les cinq grands groupes d'édition et Apple, que mène le Ministère de la Justice est autant d'accros dans une belle tunique. 

 

 

 

Et puis, se posent toujours les mêmes questions : Amazon ne va-t-il pas tuer le marché, et devenir, à force de se déployer et de croîter, un concurrent, autant qu'un fournisseur, occupant tous les postes du secteur de l'édition ? Et l'autoédition, ne sera-t-elle pas non plus une nouvelle approche, déjà très remarquée, alors que les solutions de commercialisation pour les auteurs indépendants, se multiplient...

 

Mark Gaff, directeur des opérations chez My Tablet Books, spécialisé dans la conversion de livres en fichiers numériques enrichis, explique : « Je ne pense pas que les éditeurs aient encore la tête dans le sable. L'année dernière, c'était un peu plus calme. On se disait : ‘Cela n'arrivera pas.'. » Sauf que non seulement, cela arrive, mais surtout, le retour en arrière ne sera pas possible. 

 

David Shanks, directeur général de Penguin Group, considère que la capacité à découvrir des livres se fera de moins en moins avec des ouvrages imprimés. « Plus que jamais, si vous obtenez un buzz en numérique, commençant avec cette dynamique qui se constate en ligne, alors nous pensons pouvoir compenser une partie de cette visibilité que nous perdons », en n'ayant plus d'ouvrages imprimés partout. Ce que David ne dira pas non plus, c'est que le buzz web peut coûter bien moins cher que celui amorcé dans les médias, et plus encore, que ce dernier, passant par internet, permet à l'éditeur de s'économiser des coûts importants...

 

Dans tous les cas, et cette année plus que l'an passé encore, l'édition et son virage numérique sont sur toutes les tables. La BEA a évolué au cours de ces dernières années, et demeurant cette interface entre libraires, bibliothécaires et éditeurs, elle a désormais cette position d'accueil privilégié des nouvelles technologies. Dans une dizaine d'années, que sait-on de ce qui adviendra, alors qu'à cette heure, les tablettes au milieu des livres imprimés semblent encore ne pas être tout à fait légitimes ?

 

Cette année, notons tout de même que le succès de cette trilogie Fifty Shades of Grey, partie de l'autoédition, pour être acheté par un éditeur, et finalement, vendre les droits pour le cinéma, et connaître un succès immense outre-Manche... Un symbole de cette édition qui change. Et accepte un peu de changer...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.