Boule et Bill : la bande annonce qui mérite un cocard

Clément Solym - 29.12.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Jean Roba - Boule et Bill - Franck Dubosc


On y retrouve Marina Foïs, mais également Franck Dubosc et depuis quelques jours, la bande annonce circule partout dans les cinémas et sur la toile. Difficile de passer à côté de cette adaptation qui sortira le 27 février prochain sur les écrans. Et qui a au moins un mérite : nous rappeler qu'il était possible de faire pire que Les Schtroumpfs. 

 

C'est que l'on est à des kilomètres de quelque chose qui pourrait même simplement s'apparenter à une hypothétique version inspirée de loin en loin par la BD originelle. Ça méritera à peine de se retrouver sur les réseaux de peer-to-peer, tant le casting est par ailleurs raté : que vient faire Franck Dubosc en père de famille ? 

 

 

 

Bon, évidemment, on trouvera que le dressage du cocker est somptueux... et on s'arrêtera là. Et on envisagera presque de porter plainte contre les ayants droit de Jean Roba...

 

 

<

>

 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.