Boule et Bill : la bande annonce qui mérite un cocard

Clément Solym - 29.12.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Jean Roba - Boule et Bill - Franck Dubosc


On y retrouve Marina Foïs, mais également Franck Dubosc et depuis quelques jours, la bande annonce circule partout dans les cinémas et sur la toile. Difficile de passer à côté de cette adaptation qui sortira le 27 février prochain sur les écrans. Et qui a au moins un mérite : nous rappeler qu'il était possible de faire pire que Les Schtroumpfs. 

 

C'est que l'on est à des kilomètres de quelque chose qui pourrait même simplement s'apparenter à une hypothétique version inspirée de loin en loin par la BD originelle. Ça méritera à peine de se retrouver sur les réseaux de peer-to-peer, tant le casting est par ailleurs raté : que vient faire Franck Dubosc en père de famille ? 

 

 

 

Bon, évidemment, on trouvera que le dressage du cocker est somptueux... et on s'arrêtera là. Et on envisagera presque de porter plainte contre les ayants droit de Jean Roba...