Brésil : Si tu as raté la Coupe du monde, il restera le Salon du livre

Cécile Mazin - 08.07.2014

Culture, Arts et Lettres - Salons - Paris Versailles - Brésil livres - Salon éditeurs


Quand plus personne ne se préoccupera des infrastructures footballistiques, que la colère sur les investissements que le pays ne fera jamais pour les hôpitaux sera retombée, et quand Paulo Coelho sera apaisé dans sa lutte anti-Coupe du Monde, alors s'ouvrira le Salon du livre de Paris. Autrement dit, quand 90 % de l'attention mondiale sera retombée : c'est ce que l'on appelle un raté dans l'emploi du temps.

 

 

 

 

Mais qu'importe : la littérature est éternelle et ses acteurs méritent le meilleur. Raison pour laquelle les organisateurs de la grande librairie de la Porte de Versailles font un appel aux éditeurs français dont les catalogues contiennent des auteurs brésiliens.

 

Eh oui : la 35e édition du Salon se déroulera du 20 au 23 mars 2015, et mettra à l'honneur les lettres brésiliennes. « Afin que le Centre national du livre et l'Institut français, en liaison avec les institutions culturelles brésiliennes, puissent procéder à la sélection des auteurs invités sur la base la plus complète et la plus objective, le Salon rassemble vos propositions d'auteurs brésiliens vivants, traduits en français », rappellent les organisateurs.

 

Par ailleurs, le CNL, qui a également décidé de rater le coche, propose maintenant une aide exceptionnelle pour la traduction et la publication de nouvelles oeuvres brésiliennes en France. « Dans cette perspective, le président du CNL a décidé de mettre en place un accompagnement exceptionnel permettant de prendre en charge jusqu'à 70 % des coûts de traduction des projets de publication d'œuvres brésiliennes en français, dès lors que vous êtes détenteurs des droits et que la publication de l'ouvrage est prévue avant le Salon du livre », expliquait le Centre voilà quelques semaines.

 

Il faudra tasser et pousser un peu les murs, si le programme éditorial de 2014-2015 est déjà fixé...