“Bréviaire méditerranéen” de Predrag Matvejevitch, Prix Jean d'Ormesson 2020

Cécile Mazin - 29.06.2020

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Bréviaire méditerranéen - Predrag Matvejevitch - prix Jean Ormesson


Il n’y aura pas de remise officielle cette année, malheureusement, mais le lauréat est tout de même présenté. Pour l’édition 2020 du prix Jean d’Ormesson, c’est le livre de Predrag Matvejevitch, Bréviaire méditerranéen (Pluriel), qui l’emporte.



Aux marges de l’histoire et de la géographie, mais aussi du récit d’aventures et de l’enquête ethnologique, Predrag Matvejevitch tente de comprendre ce qu’est le monde méditerranéen, ce que sont les peuples et les cultures qui le caractérisent. 

Il décrit cet univers dans toutes ses dimensions, évoque aussi bien son climat, ses sols, ses cultures (vigne, olivier), que les peuples qui l’habitent ; aussi bien un fait d’histoire que l’ambiance d’une taverne, une particularité linguistique qu’un souvenir de voyage, la rencontre d’une forte personnalité, une émotion devant un site. 

La Méditerranée, dans ses mythes comme dans ses déchirements, avec ses paysages grandioses et l’âpreté de ses sols, avec ses hommes violents, austères, mais généreux, apparaît ici sous un nouveau visage — son visage éternel.

Le prix Jean d’Ormesson 2020, en hommage à l’écrivain, devait être remis ce 4 juin.

Remise chaque année, la récompense est décernée par un jury présidé par François d'Ormesson, qui choisit des livres d'une manière un peu spéciale : « Ni l’époque, ni la langue, ni le genre n’entraveront le choix des douze jurés. Seuls leurs goûts, leur complicité et une certaine forme d’affinité élective guideront leur sélection », indique le règlement du prix.

« Entre érudition et imagination, Bréviaire méditerranéen de Predrag Matvevitch, aurait enchanté Jean d'Ormesson. Voyage inattendu, il offre des rêves d’ailleurs, de sens, de bonheurs possibles et nous transporte, prouvant au passage que la Méditerranée n’est pas seulement affaire de géographie. Sous son ombrelle trouée le vagabond l’aurait trouvé simplement “épatant” » indique le jury.

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones


Commentaires
Il est possible que M. d'Ormesson ait lu ce livre dont la première édition remonte à 1992...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Pluriel
Genre : littérature
Total pages : 264
Traducteur :
ISBN : 9782818506233

Bréviaire méditerranéen

de Matvejevitch, Predrag

Une déclaration d'amour originale et poétique à la Méditérranée, sous la forme d'un essai devenu classique.Nietzsche parlait des rapports de l'homme avec la Méditerranée comme d'une " foi dans le Sud ". Avec le livre de Predrag Matvejevitch, cette foi s'est dotée d'un bréviaire. Chant d'amour, cet essai mêle les genres, l'érudition et l'imagination, le savoir et le souvenir, la rigueur scientifique et le souffle épique. Comme pour un concerto, l'auteur mène en trois temps. Le Bréviaire proprement dit énonce les thèmes dans une fluidité musicale : villes, ports, îles, vagues, vents, courants, terroirs, moeurs, langages, peuples... Les Cartes sont plus discursives et analytiques. Le Glossaire, lui, reprend les thèmes pour les commenter et citer les références. Tour à tour archiviste et pèlerin passionné, Predrag Matvejevitch redevient alors poète pour nous rappeler que cette mer qu'il chante, c'est aussi la sienne, et la nôtre.

J'achète ce livre grand format à €