À l'occasion de la Journée Mondiale de la Propriété Intellectuelle (sans conteste le plus beau jour de l'année), le Ministère de la Propriété Intellectuelle britannique a mis sur pied une récompense, qui vise à couronner le Britannique le plus audacieux, le plus brillant, bref le meilleur inventeur/créateur. Et J.K. Rowling figure dans la liste, aux côtés d'architectes ou d'un présentateur télé.

 

Les dix lauréats proviennent d'horizons plutôt différents, et surtout, ne bénéficient pas tous de la même cote de popularité : si l'on reconnaît facilement des noms comme J.K. Rowling, Banksy ou Tim Berners-Lee, difficile de mettre une invention sur James Goodfellow, quand bien même on aurait utilisé son invention dans la journée, le distributeur automatique de billets et le système de paiement par carte bancaire.

 

 

« Quand je pense "Inventeurs visionnaires", je pense à tous les grands concepteurs, écrivains, inventeurs et musiciens du pays, et à la bonne santé des secteurs dont ils ont contribué au succès. Le Royaume-Uni jouit d'une longue et belle histoire d'innovations apportées au marché » a expliqué Baroness Wilcox, ministre pour la Propriété Intellectuelle. Le site Internet du Ministère proposait une liste de 10 noms, qui s'approche souvent de celles des fortunes du pays, et invitait les visiteurs à voter pour élire leur petit chouchou.

 

Malheureusement, si vous vouliez faire gagner l'inventeur du distributeur de cash, les votes sont clos, et le verdict tombera demain à 10 heures. Se passer d'éditeur, c'est une « innovation » ?