Brive la Gaillarde, rendez-vous littéraire définitivement incontournable

Cécile Mazin - 07.11.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - foire livre brive - Brive Gaillarde littérature - écrivains lecteurs éditeurs


La foire du livre la plus gourmande du Sud-ouest vient de fermer ses portes. Du 4 au 6 novembre, Brive ouvrait ses portes aux quelque 300 écrivains et aux lecteurs, pour une grande manifestation. On parle d’affluence record. Prochain rendez-vous à prendre du 10 au 12 novembre 2017.

 

 

 

Aucune donnée précise sur le nombre de visiteurs n’a encore été communiquée, mais l’an passé, les organisateurs annonçaient également un succès de fréquentation. Certainement quelque chose autour de 100.000 visiteurs, donc.

 

Depuis vendredi et le départ du train du livre en gare de Brive, l’édition française s’est retrouvée à Brive pour fêter les mots et les livres. Placée sous la présidence de Daniel Pennac, dont les rendez-vous avec les lecteurs ont connu une affluence record, cette 35e édition a accueilli un plateau d’écrivains exceptionnel et a proposé aux visiteurs une programmation prestigieuse placée sous le signe du savoir et de la transmission.

 

Grandes Leçons avec Ivan Jablonka, Roger-Pol Droit ou Abdennour Bidar, Commémoration Malraux, hommage à Jean Giono par Daniel Pennac et à Albert Camus par Abd Al Malik, entretiens avec de grandes figures de la littérature étrangère dont Jim Fergus, Elizabeth George et Jonathan Coe : la diversité de la programmation littéraire a été largement plébiscitée par le public qui, par sa présence massive aux signatures et aux rencontres, fait, de la Foire du livre de Brive, « la manifestation littéraire préférée des écrivains », selon le mot d’Alain Mabanckou.

 

La centaine de rencontres littéraires, programmée en trois jours, ont permis aux visiteurs de découvrir de nouveaux talents, retrouver des habitués de la manifestation ou rencontrer les auteurs en pleine actualité ces dernières semaines : Gaël Faye, Baptiste Beaulieu, Jean-Baptiste Del Amo, DOA, Catherine Cusset, Yasmina Khadra, Jean Teulé, Christian Signol, Lionel Duroy, Gilles Legardinier, Serge Joncour, Amélie Nothomb, Régis Jauffret, Nina Bouraoui, Alexis Jenni...

 

 

Après le Prix de la langue française remis lors de l’inauguration par Danièle Sallenave, de l’Académie française, à Philippe Forest pour son œuvre, le Prix des lecteurs de la Ville de Brive – Suez a été décerné à Franck Bouysse pour Plateau (La Manufacture de livres), tandis que le prix « Révélation » de la SGDL revenait à Guy Boley (Fils du feu, Grasset).

 

Les rendez-vous professionnels de la foire du livre ont largement profité de l’effervescence de la manifestation, et de la forte implication des partenaires, notamment le Centre national du livre et la région Nouvelle-Aquitaine. 

 

La 6e journée interprofessionnelle organisée par la Grande région a ainsi été suivie par plus de 120 participants, libraires, éditeurs, bibliothécaires, auteurs, organisateurs de manifestations qui ont échangé sur la fidélisation des publics avec, au cœur des échanges, la transformation des médiathèques en 3e lieu de sociabilisation pour le public, ou l’élaboration d’une charte des fêtes du livre leur permettant d’avoir un soutien public plus important.

 

Rendez-vous est donné aux auteurs, aux éditeurs et au public les 10, 11 et 12 novembre 2017 pour la 36e Foire du livre de Brive dont le président et les temps forts seront annoncés au premier trimestre prochain.