Brive : "nouveau succès de fréquentation et de programmation" pour la Foire du livre

Félicia-France Doumayrenc - 09.11.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Brive Foire - Danièle Sallenave - lecture enjeux


La 34e édition de la Foire du livre de Brive a fermé ses portes le 8 novembre, après trois journées de lettres « et de plaisir de lire ». Près de 300 écrivains étaient présents, sous la présidence de Danièle Sallenave. Selon le maire, Frédéric Soulier, la manifestation a rencontré un « nouveau succès de fréquentation et de programmation ». 

 

Foire du livre de Brive 2015

Fleur Pellerin et Danièle Sallenave - Esther Marand /ActuaLitté, CC BY SA 2.0 

 

 

La manifestation a donné lieu à plusieurs rencontres, avec la présence de la ministre de la Culture venue inaugurer l’événement. « Lire, c’est vivre et faire vivre son intelligence, dans toutes ses dimensions, dans toute son ampleur. Lire, et c’est le plus extraordinaire, c’est l’une des expériences culturelles les plus accessibles à tous, que nous devons élargir toujours plus », affirmait-elle dans son discours.

 

De son côté, la présidente Danièle Sallenave insiste : « La lecture et l’écriture sont un acte majeur, fondamental et militant. » Des éléments qui découlent des trois enjeux soulignés par les professionnels, réunis au cours de cette manifestation : le soutien impératif à la lecture, l’intégration du numérique et des nouvelles méthodes qui en découlent, et la prise en compte de tous les éléments de la chaîne de l’édition dans la construction d’un nouveau modèle.

 

Brive, ce sont aussi des prix littéraires, celui de la langue française, remis à Mona Ozouf.

 

Foire du livre de Brive 2015

Mona Ozouf - Esther Marand /ActuaLitté, CC BY SA 2.0 

 

Le Prix des lecteurs de la Ville de Brive à Jean-Luc Seigle pour Je vous écris dans le noir (Flammarion), 

 

Foire du livre de Brive 2015

Jean-Luc Seigle - Esther Marand /ActuaLitté, CC BY SA 2.0 

 

 

Le Grand Prix de poésie de l’Académie Mallarmé à Werner Lambersy pour son œuvre, 

Le Prix du livre environnement Fondation Véolia à Dominique Bourg et Alain Papaux pour leur Dictionnaire de la pensée écologique (P.U.F.), 

Le Prix Transfuge de la rentrée littéraire à Sophie Divry pour Quand le diable sortit de la salle de bain (Noir sur Blanc). 

 

La 35e édition se tiendra les 4, 5 et 6 novembre 2016.


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : lettres et...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782070134571

La cause des livres

de Mona Ozouf

" J'ai réuni dans ce livre des articles que, pendant quarante ans, j'ai donnés au Nouvel Observateur. C'est une actualité littéraire fantasque qui les a souvent inspirés et les figures imposées du journal qui en ont dicté la forme : une brocante où le hasard semble avoir plus à dire que la nécessité. Et pourtant, cette promenade buissonnière à travers les livres dessine peu à peu un itinéraire familier. On trouvera ici les aveux du roman, les mots des femmes, l'ombre portée de la Révolution sur les passions françaises et un tableau de la France et des Français où l'on voit une diversité obstinée tenir tête à la souveraine unité de la nation. Ces rencontres d'occasion avec les oeuvres et les figures du passé me renvoient donc à mes goûts et à mes attaches. Je n'ai pas de peine à retrouver en elles des voix amicales et des présences consolantes. J'y vois aussi surgir l'événement intempestif, la rencontre inattendue, la surprise des sentiments. La littérature et l'histoire, sur la chaine usée des destinées humaines, n'ont jamais fini de broder les motifs de la complexité humaine. Telle est la cause des livres ". (Mona Ozouf)

J'achète ce livre grand format à 25 €