Brokeback Mountain : le message passerait-il mieux en version porno ?

Clément Solym - 18.09.2008

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Brokeback - Mountain - Proulx


Effectivement, on voit dans Brokeback Mountain une scène d'expression affectueuse assez poussée qui avait d'ailleurs été saluée à la sortie du film. D'un côté, les homophobes n'avaient pas grand-chose à se mettre sous la dent, de l'autre les cinéphiles en étaient quittes pour une forte émotion, l'essence même du cinéma.

La mort d'Heath Ledger cette année a d'ailleurs accentué l'enthousiasme et attiré plus encore l'attention. Charles Wuorien avait alors exprimé son intention de l'adapter en opéra.

Oui, mais voilà. Brokeback Mountain est aussi l'adaptation d'un roman d'Annie Proulx, lauréate d'un prix Pulitzer qui n'en a pas eu pour son adaptation, « source d'une irritation permanente dans ma vie privée », explique-t-elle. Car depuis la sortie du film, elle ne cesse de recevoir des propositions d'ajouts, de modifications voire de corrections.

« Des tas de gens pensent que cette histoire est une porte ouverte sur l'exploration de leurs fantasmes, et corrigeraient volontiers ce qu'ils considèrent comme un élément extrêmement décevant. » Et de recevoir des manuscrits « épouvantables » virant carrément au porno, leurs expéditeurs s'attendant peut-être à ce qu'elle les « remercie et les applaudisse pour avoir rectifié l'histoire ».

Et pour l'opéra, ce sera porno, ou pas ?