La Foire du Livre de Bruxelles s’offre une nouvelle jeunesse

Julie Torterolo - 24.09.2015

Culture, Arts et Lettres - Salons - Foire du Livre Bruxelles - Grégory Laurent


Entre l'envie de toucher un public plus jeune, l'arrivée d'un nouveau responsable, l’édition 2016 de la Foire du Livre de Bruxelles entend bien se dépoussiérer. Récemment, Grégory Laurent, 31 ans, a été nommé coordinateur général de l’événement. Le conseil d’administration ne cache pas ses ambitions : « mutualiser » le travail avec ce nouvel atout jeune, et « redynamiser » le rendez-vous annuel autour du livre.

 

 

 

Grégory Laurent, 31 ans et diplômé en Sciences politiques et art du spectacle, devient le nouveau coordinateur général de la Foire du Livre de Bruxelles. Une dénomination qui n’a pas été choisie au hasard : la fonction a pour objectif de « mutualiser » le travail entre le conseil d’administration et l'équipe de la Foire. « Nous avons effectué une autocritique et estimé que nous ne nous investissions pas assez », explique à Metro Belgique, Hervé Gérard, président du conseil d’administration de l'événement.

 

« Nous avons estimé que pour mener à bien les nouvelles stratégies, nous devions changer d’équipe », continue le président. Un nouveau visage jeune donc, avec un objectif : redynamiser la Foire du Livre. Pour ce faire, l’équipe remaniée entend bien « concilier continuité et renouveau ». Le thème de cette édition 2016 sera d’ailleurs « Le bonheur est à la page », un choix aux antipodes de celui de l’année dernière « Les liaisons dangereuses ». « Nous voulons rencontrer les attentes actuelles du public et réfléchir sur sa nouvelle façon de consommer et de lire », explique Grégory Laurent.

 

Comme le souligne le quotidien, « bonheur, plaisir et bien-être » seront au centre de la Foire du Livre du 18 au 22 février prochain. Un quartier Gourmandises, par exemple, permettra de déguster et regarder des démonstrations culinaires de chefs étoilés. Pour Grégory Laurent, la qualité doit primer sur la quantité : les débats seront minutieusement choisis, quitte à en diminuer le nombre. « Nous voulons apporter une attention particulière au confort du public tout au long de leur visite et lors des débats », explique-t-il. Un espace théâtre, lieu de rencontre et de grande capacité propice à la détente, permettra également de suivre les débats sans être dérangé par le bruit ambiant.

 

Une nouvelle politique de prix pour attirer le jeune public

 

Un quartier de l’Europe prendra également place cette année. Débats et sujets d’actualité seront mis en avant tels que « la crise des migrants, de la Grèce, la remise en question de l’espace de Schengen, etc. », explique Grégory Laurent à Metro. Toujours dans une volonté de modernité, le « pôle numérique » deviendra « le quartier web » avec des débats, rencontres et Masterclass auront lieu. En plus d’un « quartier BD » agrandi, le quartier jeunesse se tournera de son côté vers la littérature « Young adult ».

 

Enfin, la Foire se prolongera partout dans Bruxelles. Activités dans les librairies et bibliothèques, par exemple, permettront de fêter le livre dans toute la ville. À noter que l’événement est en partenariat cette année avec la Bibliothèque royale de Belgique et Passa Porta. L’équipe a également travaillé avec la Ville de Bruxelles, la Région de Bruxelles-Capitale et d’autres événements culturels pour cette nouvelle édition.

 

Des efforts majeurs qui ont un objectif commun : attirer plus de visiteurs et notamment un public plus jeune. L’édition de l’année dernière avait souffert d’une baisse de fréquentation de 10 %. Pour y remédier, la Foire du Livre instaure une nouvelle politique de prix, davantage tournée vers la gratuité. Enfants de moins de 12 ans accompagnés de leurs parents et professeurs bénéficieront d’une place gratuite, tandis que les étudiants de 17 ans à 25 ans auront une place offerte pour une achetée. Des opérations de gratuité répercutées sur les prix du samedi et du dimanche, augmentés d'un euro.