Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Bye Bye Blondie de Despentes : la version cinéma et homo

Clément Solym - 20.03.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Virginie Despentes - Emmanuel Béart - Bye Bye Blondie


Douze ans ans après le sulfureux Baise-moi, Virginie Despentes revient au cinéma avec la sortie en salle mercredi de son film Bye Bye Blondie, comédie romantique plus assagie, adaptatée de son roman au titre éponyme.


Le film ne suit pas tout à fait l'histoire du livre, sorti en 2004 chez Grasset, même si le personnage de Gloria, incarné à l'écran par Béatrice Dalle, reste central. Ancienne punkette, Gloria est envoyée par ses parents dans un hôpital psychiatrique, où elle rencontre son grand amour.

 

 

 

 

La romance de Gloria n'est plus hétérosexuelle dans le film. Le personnage d'Eric, grand amour en question, est remplacé par Frances, jouée par Emmanuelle Béart. Après cette rencontre coup de foudre, les deux personnages adolescents, séparés par la vie, se retrouvent vingt ans plus tard. Gloria vit sur Paris et est devenue une star de la télé, tandis que Frances est restée punk, en province. Un couple lesbien torride, joué par deux monstres sacrés du cinéma français.

 

Virginie Despentes, lauréate du prix Renaudot 2010, met beaucoup d'elle-même dans ce film, puisqu'elle a grandi en province et évolué dans un milieu punk. Elle a également séjourné en hôpital psychiatrique. Despentes dépeint dans son long-métrage les années 80s, fiévreuses et punky. Découverte du film : les deux actrices qui jouent Gloria et Frances adolescentes, respectivement Soko (la chanteuse) et Clara Ponsot.

 

Voici la bande-annonce :