Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Canada : le fondateur du Prix Giller, Jack Rabinovitch, est décédé

Victor De Sepausy - 14.08.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Canada littérature prix - Prix Giller fiction - créateur Rabinovitch fiction


C’est à Toronto que Jack Rabinovitch, prestigieux homme d’affaires, est décédé, à l’âge de 87 ans. L’information a été communiquée par sa fille Elana. Né à Montréal, Rabinovitch est décédé des conséquences d’une chute dont il fut victime la semaine passée.



Jack Rabinovitch, au centre

 

Bien Jack Rabinovitch a pratiqué tous les métiers du monde ou presque – depuis la vente au détail de produits alimentaires, de l’immobilier ou même du journalisme – c’est en littérature qu’il restera. 

 

Il est en effet le fondateur du Prix Giller, doté de 100.000 $ CA, qui chaque année récompense un ouvrage de fiction canadien. Montée en 1994, cette récompense littéraire avait également servi d’exutoire : Jack Rabinovitch l’a en effet institué un an après le décès de sa femme, journaliste littéraire, Doris Giller.

 

Auparavant, l’unique prix national était celui du gouverneur général, qui dépendait du gouvernement – et pour Rabinovitch, il n’était pas possible de laisser cette situation. Initialement doté de 25.000 $ CA, le prix s’est par la suite renforcé, quand la Scotiabank a choisi de s’y investir. Désormais, même les finalistes perçoivent un chèque de 10.000 $ CA. 

 

« Il croyait aux livres, aux lecteurs, aux éditeurs, et en toute la communauté littéraire, avec une joie rare et un espoir total. »

 

 

Chacun loue cet héritage qu’il a laissé, son sens de l’humour et son irrévérence constante.

Le prix Giller donne également lieu à une grande célébration, avec un dîner de gala où tout le monde littéraire a l’opportunité de se retrouver – donnant aux auteurs la possibilité de rompre avec la solitude de l’écriture.