Cannibales lecteurs

Clément Solym - 21.03.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - lecteurs - série - personnages


On connaît notre engouement pour les séries. Oui, nous, lecteurs. Mais notre addiction aux pérégrinations d'un personnage de fiction a son explication. Ou en tout cas, les créateurs de nos héros savent quelles ficelles tirer.

Des auteurs de différents univers viennent nous donner quelques secrets sur leur vie partagée avec leur personnage. Sont réunis sur la grande scène Pillip Le Roy, auteur du nouveau Thriller La dernière frontière, Timothée de Fombelle qui écrit pour la jeunesse les aventures de Tobie Lolness chez Gallimard, le duo Anne Plichota et Cendrine Wolf, les mères d' Oksa, l'héroïne de 13 ans qui se découvre des pouvoirs extraordinaires. Alain Wagneur est aussi présent, d'humeur badine, partage ici un peu de son univers.

On fait les présentations

Dans la série des serial auteurs, je voudrais Philip Le Roy ! La nouvelle révélation du thriller français nous parle de Nathan Love, le héros qui apparaît pour la première fois dans Le Dernier Testament. Enfant d'un père Navajo et d'une mère japonaise, l'ex-profiler zen est expert en arts martiaux.

Voilà un profil bien particulier pour un héros qui est contraint de s'arracher à une vie paisible pour combattre de sombres mobiles
Alain Wagneur dans Djoliba, fleuve de sang fait resurgir le commandant Richard Zamanski, qui enquêtait déjà dans Hécatombe-les-bains (Actes Sud "Babel noir"). Ce commandant de la police nationale a raté le concours de commissaire et porte le nom de son premier professeur à la faculté de Jussieu, un brillant mathématicien.


« Zamanski, c'est moi »


Les actions sont plus ou moins imaginaires. C'est ce que nous confie A. Wagneur. Il nous explique aussi qu'il s'inspire de faits divers. La fiction semble dépasser l'ancien professeur qui a fait voyager Zamanski avant lui en Afrique pour qu'il aille tâter le terrain. C'est après que son héros soit allé à Bamako que l'auteur a marché sur ses pas. « Je lui ai fait prendre un itinéraire que j'ai pu suivre ensuite »

Le Roy, lui, ne travaille pas beaucoup les descriptions physiques de ses personnages pour laisser le pouvoir à l'imagination du lecteur. Mais, quand même, Nathan Love a des origines japonaises et amérindiennes, on ne peut pas l'imaginer roux et gras...Eh bien si ! Certains lecteurs le voyaient blond. Comme quoi, il est facile de plaquer ses fantasmes sur un personnage... D'ailleurs, on parle d'une adaptation au cinéma de La dernière frontière sorti en octobre 2010, et on demande Keanu Reeves pour interpréter Nathan Love. Le Roy n'est pas contre car il comprend qu'un lecteur de son roman veuille donner en public sa vision de l'histoire.

Un personnage qui fait un bout de chemin avec vous...

Timothée de Fombelle se consacre à la jeunesse. Après avoir écrit beaucoup de théâtre, il présente un roman en 2 tomes. Une série qui fait semblant d'en être une pour son auteur. Car proposer un premier roman de 800 pages sur un mini pouce à une maison d'édition l'effrayait un peu..Aujourd'hui traduit en Chine, les aventures de Tobie Lolness sont traduites en trente langues différentes et a reçu de nombreux prix.

« Tobie mesurait un millimètre et demi, ce qui n'était pas grand pour son âge »

C'est ainsi que démarre l'histoire de cet être qui vit dans un arbre. Mais Timothée de Fombelle projette beaucoup dans son roman destiné aux enfants: amour, aventure et une réflexion sur le monde qui l'entoure.

Anne Pichlota et Cendrine Wolf ont crées Oksa Pollock, l'héroine d'une série de genre fantasy qui connait aujourd'hui un immense secret auprès du lectorat adolescent. Le sixième tome de la saga amène la jeune fille à ses origines. Il n'y aura pas de suite car le parcours du personnage imaginé par les deux bibliothécaires s'arrête là.


Un personnage est-il immortel?

Timothée de Fombelle confie que son héros a eu une durée de vie de dix ans dans sa vie. Pour Wagneur, un héros ne vieillit pas dans une série. Tant mieux, on aurait mal imaginé Tintin en chaise roulante ou Fantomette ménopausée. Mais que faire de Zamanski ? Le Roy nous livre qu'il pense peut être à donner une voix au fonctionnaire, à passer de l'écriture à la troisième personne au « je »...Qu'on se le dise.

Humain, trop humain

Alors qu'Alain Wagneur imagine les héros de son enfance en maison de retraite. A. Pilchota explique comment travailler en duo sur une série. C'est une histoire de complémentarité et d'équilibre entre le rouge et le noir, une correspondance qui permet une symbiose relevant presque de la magie. T. de Fombelle entretient ce même dialogue...mais avec lui-même.

En fait, notre addiction à ces héros provient de leurs failles, leurs points faibles qui permettent l'identification et nous séduisent. Voici une approche résolument moderne du personnage de fiction...comment un héros évolue dans un monde hostile ?



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.