Capitale européenne de la Culture 2013 : quatre villes françaises en concurrence

Clément Solym - 20.08.2008

Culture, Arts et Lettres - Expositions - capitale - européenne - culture


Les quatre villes françaises finalistes des pré-sélections, Bordeaux, Toulouse, Marseille et Lyon ont déposé lundi 18 août auprès du ministère de la Culture et de la Communication un dossier de candidature afin de prétendre au titre de Capitale Européenne 2013. La ville lauréate sera connue avant la fin de l’année 2008.

Liverpool en 2008 et en 2013 ?

Cette année, c’est Liverpool qui occupe cette place sur le continent européen. En 2004, c’était une ville française, Lille, qui avait réussi à attiré 9 millions de visiteurs dans l'année, ce qui avait généré des retombées économiques très intéressantes.

Lors des prés-sélections, nous avions déjà évoqué le projet conduit par la ville de Bordeaux, déjà riche du classement de son centre-ville au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le projet Bordeaux 2013 met en avant une ville créative en pleine mutation qui recherche à créer une identité européenne pour un lieu à l’histoire déjà très chargée.

Chaque ville candidate se doit de mettre en avant ses atouts majeurs :

La ville de Lyon, de son côté, met en avant sa place géographique qui fit souvent du lieu un carrefour entre différentes cultures, donnant à la ville un relief particulier. C’est à ce titre que Lyon peut tout à fait prétendre à représenter l’Europe culturellement tout au long d’une année.

Marseille-Provence (la ville de Marseille alliée aux communes environnantes) mise également sur sa place de choix avec son port qui fait le lien entre l’Europe et le continent africain, tout à fait dans l’esprit d’une alliance plus étendue entre les différents pays qui font le pourtour méditerranéen.

A Toulouse, les promoteurs du projet mettent en avant la force du lien social. La qualité de vie proposée par la ville est un atout majeur pour cette ville à l'activité artistique soutenue tout au long de l’année. Les espaces verts particulièrement présents au sein de la ville rose sont aussi mis en avant dans le projet. La société Airbus se pose même en tant que partenaire du dossier, soutenant les initiatives prises par la ville pour augmenter encore son côté « vert ».

Les projets passés au crible jusqu’à la fin de l’année 2008 :

C’est un jury composé de 13 membres qui doit maintenant étudier les différents dossiers. Le jury au grand complet, six français, sept d'autres pays de l'UE, présidé par un lord britannique, doit, courant septembre, se rendre dans les villes candidates.

La ville lauréate sera connue avant la fin de l’année mais ce choix devra ensuite être validé début 2009 par le Conseil de l'Union européenne. Une ville slovaque sera aussi désignée pour partager en 2013 le titre de Capitale européenne de la culture avec la ville française choisie par le jury.