Cérémonie des Molières : mission... Impossible ?

Clément Solym - 21.03.2012

Culture, Arts et Lettres - Théatre - Cérémonie des Molières - manifestation - mission


Sale temps pour les planches : la Cérémonie des Molières fait des remous depuis des semaines, à l'initiative de plusieurs directeurs de théâtres parisiens. Ces derniers avaient interpellé le ministre de la Culture, exprimant leur refus de se rendre à cette cérémonie.

 

L'Association des Molières avait été clairement mise en cause dans l'organisation de cette manifestation. Avec l'ambition désormais affichée de modifier la méthode, le déroulement ou encore refondre la cérémonie pour la préserver et s'assurer de sa pérennité, l'Association donnait quelques assurances. 

 

Cependant, déjà le partenaire France Télévisions se désistait et c'est vers une autre chaîne qu'il faut se diriger pour savoir qui retransmettra la cérémonie. 

 

 

 

Le ministre de son côté avait mandaté une mission pour accompagner la médiation et permettre à la cérémonie de se poursuivre en bonne intelligence. « Nous assistons aujourd'hui à ce paradoxe qu'un événement censé promouvoir le théâtre perd peu à peu de son attractivité auprès des téléspectateurs et du public et dessert presque la cause qu'il est censé servir », déploraient les 29 directeurs de théâtres, qui rejetés la cérémonie dans son état. 

 

Frédéric Mitterrand explique aujourd'hui que dans le cadre de cette mission, « Jean de Saint-Guilhem a recueilli les points de vue des directeurs de théâtres concernés et de l'association des Molières pour proposer une sortie de crise ».  

À l'issue de ces rencontres, l'idée d'un comité de coordination a notamment été mise en avant. Ce comité, comprenant des représentants de toutes les parties, devrait se réunir dans les meilleurs délais et permettre de trouver la formulation d'un nouveau concept autour des Molières réunissant la profession toute entière. 

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, reste très attentif aux conclusions, qu'il souhaite positives, de ce comité afin de permettre d'organiser avec France Télévision la soirée des Molières pour 2012.

 

La semaine passée, la Justice française était intervenue, alors que le Tribunal de Grande Instance mettait en cause le scrutin des nominations au motif d'irrégularités sur le 1er tour géré par l'association de Myriam de Colombi.