César Auguste s'expose au Grand Palais de Paris en 2014

Julien Helmlinger - 22.10.2013

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Exposition - Scuderie del Quirinale - Antiquité


Quelque 2000 ans après la mort du premier empereur romain, héritier de Jules César, Auguste est remis à l'honneur. Une exposition se tient dès le 24 octobre à la Scuderie del Quirinale, qui se poursuivra jusqu'au mois de février prochain, tandis qu'elle déménagera ensuite à Paris au sein du Grand Palais. Au-delà de la figure du génie politique, du grand réformateur attaché à la Pax Romana et autre mécène des arts, l'expo dresse le portrait d'un homme de famille.

 

 

Crédits : Scuderie del Quirinale 

 

 

Comme l'explique Daniel Roger, conservateur en chef du Louvre, le musée parisien étant co-organisateur de l'exposition : « Nous voulions examiner la personnalité d'Auguste au-delà de la personnalité officielle. » Pour le Français, le règne d'Auguste serait celui où Rome a quitté son statut de ville de briques pour acquérir son rang de cité de marbre.

 

Et c'est bien à une figure à multiples facettes que les musées partenaires s'intéressent. Celle de Caius Octavius, petit neveu de Jules César devenu son fils adoptif, prince parvenu, rival de Marc-Antoine, qui s'est imposé ensuite en homme de pouvoir légiférant dans toutes les sphères de la vie romaine. Il a gouverné l'empire pendant une quarantaine d'années restées dans les mémoires comme son âge d'or.

 

Selon Mariarosaria Barbera , surintendante en chef du vaste patrimoine archéologique de Rome, Auguste n'était pas un empereur commun. Epaulé par son ami et célèbre général Agrippa, s'étant rebaptisé Auguste pour que son nom inspire la bénédiction divine, le mécène aura côtoyé des artistes au rang desquels Virgile, Horace, Tite-Live ou encore le poète Ovide que l'empereur finira par bannir loin de Rome.

 

Pour proposer une immersion dans la vie familiale du premier empereur romain, et dans cette ère d'accomplissements architecturaux et artistiques, l'exposition rassemble non moins de 200 pièces, y compris des statues, portraits, bijoux et autres objets de la vie quotidienne... dont certaines sont présentées pour la première fois au public italien.

 

L'exposition se tient à Rome jusqu'au 9 février prochain et se déplacera ensuite au sein du Grand Palais, à Paris, ou elle se tiendra du 19 mars et jusqu'au 13 juillet 2014.