Chaissac au Salon des Surindépendants

Clément Solym - 23.06.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - chaissac - salon - surindépendants


À travers la correspondance privée des plus grands peintres, le Musée des lettres et manuscrits donne à l’art des 19e et 20e siècle des couleurs inédites. Au fil de lettres touchantes où la petite histoire croise la grande, cinquante artistes nous ouvrent les coulisses de leur existence et de leur création.

Chaque semaine, ActuaLitté vous propose de découvrir un extrait de cette exposition. Aujourd'hui, Gaston CHAISSAC (Avallon 1910 – La Roche-sur-Yon 1964). On pourra également retrouver le catalogue de l'exposition aux éditions Beaux Arts, Des Lettres et des peintres.

Lettre autographe signée avec un dessin original, adressée au peintre René Mendès-France, président du Salon des Surindépendants. Non datée, Vix en Vendée.

Au lendemain de la guerre, Chaissac expose pour la première fois au Salon des surindépendants, alors présidé par René Mandès-France. Un début de reconnaissance qui lui inspire essentiellement de la méfiance, en témoigne cette lettre à écriture heurtée et inclinée : « J’espère que sans tarder la nouvelle vous parviendra que la galerie H. Legendre m’invite à son exposition collective dont le thème est la boîte et son contenu en tant que sélectionné de l’École de Paris. C’est sans doute bon signe mais trop de bonnes âmes veillent sur moi que ma vie s’en trouve compliquée outre mesure. » Alors que Chaissac, dans son isolement paysan, multiplie toiles et collages, il écrit : « Je pense a expérimenter ma limousine de berger comme fétiche et j’ai changé de coiffure. La logique peut du reste conduire au maléfice aussi bien que la mode. » Suit le comique dessin d’un grand bonhomme qui semble s’envoler dans un courant de vent.


Des lettres et des peintres (Manet, Gauguin, Matisse)