Charles Dickens, chéri par Van Gogh

Clément Solym - 12.05.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - van - gogh - lettre


À travers la correspondance privée des plus grands peintres, le Musée des lettres et manuscrits donne à l’art des 19e et 20e siècle des couleurs inédites. Au fil de lettres touchantes où la petite histoire croise la grande, cinquante artistes nous ouvrent les coulisses de leur existence et de leur création.

Chaque semaine, ActuaLitté vous propose de découvrir un extrait de cette exposition. Aujourd'hui,Vincent VAN GOGH (Groot-Zundert, Pays-Bas, 1853 - Auvers-sur-Oise, 1890). On pourra également retrouver le catalogue de l'exposition aux éditions Beaux Arts, Des Lettres et des peintres.

Lettre autographe signée, adressée à Anthon Van Rappard, datée de mars 1883, La Hague.

Van Gogh rencontre en 1880, grâce à son frère Théo, ce jeune peintre avec qui il se lie rapidement d’amitié. Ils s’écrivent de longues lettres, à l’instar de celle-ci, illustrée de plusieurs dessins. Van Gogh se préoccupe ici de technique et évoque son intérêt pour la lithographie. En attendant de pouvoir montrer ses essais par lesquels « il a été frappé par la beauté de la couleur noire », il dessine un paysage et la tête d’une femme : « J’ai esquissé ici quelques traits au hasard dans le but de vous montrer l’intensité du noir. Ne pensez-vous pas que se soit un beau ton chaleureux ? » Enfin, l’artiste aborde ses récentes lectures : Un chant de Noël (1843) et L’Homme au spectre (1848) de Charles Dickens, car pour Van Gogh : « Il n’y a pas d’écrivain qui soit tant un peintre et un artiste blanc et noir que Dickens ». Leur correspondance se poursuivra jusqu’au printemps 1885.

Des lettres et des peintres (Manet, Gauguin, Matisse)