Chevallier Laspalès intéressés par En attendant Godot

Nicolas Gary - 09.08.2013

Culture, Arts et Lettres - Théatre - En attendant Godot - Samuel Beckett - Chevallier Laspales


Depuis 1981, le duo d'humoristes français Philippe Chevallier et Régis Laspalès compte parmi les irréductibles du paysage. Et surtout, avec une carrière qui dure encore et encore. Invité dans l'excellentissime émission Le septante-cinq minutes de France Inter, Régis Laspalès est taquiné par Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek.

 

 

 

 

« Chevallier - Laspalès, dans les duos, est-ce que En attendant Godot, à vous deux, ça ne vous intéresserait pas », interroge le présentateur. Ouch : la pièce emblématique de Samuel Beckett, le comble de l'absurde, ce tragique qui s'ignore, incarné par les figures de proue de la Matmut, dans les publicités que diffuse entre autres, France Inter ?

 

« Ça nous intéresse depuis très longtemps, et je pense qu'on va le faire un jour », répond Laspalès, avec cette voix inimitable. Bon. Alors, que l'on s'accroche, il n'est pas impossible que cette adaptation soit particulièrement réussie. A confirmer dans tous les cas.

 

Écrite en 1948, la pièce fut publiée par les Éditions de Minuit en 1952. « J'ai commencé d'écrire Godot pour me détendre, pour fuir l'horrible prose que j'écrivais à l'époque », commenta Beckett. La première représentation se déroula le 4 janvier 1953 au théâtre de Babylone. La mise en scène fut assurée par Roger Blin, avec Estragon (Pierre Latour), Vladimir (Lucien Raimbourg), Lucky (Jean Martin), Pozzo (Roger Blin), un jeune garçon (Serge Lecointe).(voir Wikipedia)

 

La pièce raconte la non-histoire de deux vagabonds, qui attendent, sans vraiment savoir pourquoi, un certain Godot. Lequel leur a donné rendez-vous... mais est-il bien certain qu'ils sont au bon endroit, voire au bon moment.