Chimamanda Adichie : 500.000 $ de bourse pour continuer à écrire

Clément Solym - 26.09.2008

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - bourse - Fondation - MacArthur


Chimamanda Ngozi Adichie avait déjà remporté remporté le Prix Orange de la fiction avec Half of a Yellow Sun, traitant sur la guerre au Biafra, mais cette année, elle convole littéralement vers le Génie en décrochant l'une des très lucratives de la Fondation MacArthur, qui accorde une subvention de 100.000 $ par an, sur cinq années.

La récompense se déroule dans le plus grand secret : le lauréat est joint par téléphone, de sorte que la presse ne peut pas s'emparer de l'événement. D'autre part, on ignore combien de bourses sont décernées, mais le chiffre se situe entre 20 et 40, toutes disciplines confondues. Le seul impératif, c'est de présenter « des mérites exceptionnels et la promesse de poursuivre un travail créatif ». Facile...


En dépit du succès de son précédent ouvrage, Adichie ne déconsidère par cette somme gagnée : les aléas de la publication assurent d'une seule chose, on ne sait pas de quoi demain sera fait. Communément appelée 'Subvention des Génies', la bourse a également été attribuée cette année à un neurobiologiste, un saxophoniste, un médecin, un agriculteur urbain, un physicien optique, un sculpteur. Le critique musical du New Yorker, Alex Ross, a également était doté, pour son livre The Rest is Noise.