Gardien de la Galaxie le jour, traqueur de dinos mutants la nuit...

Nicolas Gary - 07.06.2015

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Gardiens Galaxie - Jurassic Park - Marvel films


Pour une fois que Marvel parvenait à faire réellement preuve d’humour dans ses films de super héros, il fallait le noter : Gardiens de la Galaxie était une petite chose avec de la superbe, et pas mal de décalage. Et voici que le second opus de la saga se profile avec quelques révélations de Chris Pratt, qui incarne Star-Lord en raconte un peu plus. 

 

Guardians of the Galaxy

Global Panorama, CC BY SA 2.0

 

 

Le scénario est fini, et manifestement, on devrait retrouver moins de personnages dans cette suite. Pratt confesse, mais parce qu’il est très émotif, qu’il a trouvé le script très émouvant, et en aurait même pleuré. Moins de héros, assurément « parce que tout simplement trop vaste et trop fou dans ces films de super héros tirés de comics », explique-t-il. 

 

 

 

James Gunn, scénariste de son état

 

Et la production veut se concentrer sur la profondeur des personnages, travailler leur histoire, et permettre au spectateur d’en apprendre plus sur chacun. Donc moins de monde. Mais en même temps, un personnage de plus, dont on ne dit pas un mot. Les paris ont commencé, et l’on s’accorde à dire que ce sera le père de Star-Lord. Intérêt maximal, évidemment...

 

 

Pour mémoire, Chris sera également sur les écrans, ce 10 juin, avec la suite de Jurassic Park, Jurassic World. Trépidant. Porté originellement sur grand écran par Steven Spielberg, en film est en réalité adapté du roman de Michael Crichton, paru en novembre 1990, et traduit par Patrick Berthon. On revient donc sur les traces de cette expérimentation resurrective de dinosaures – manifestement, personne ne semble comprendre que c’est une mauvaise idée. Et plus encore de tenter de produire des bestioles génétiquement trafiquées...

 

L’Indominus Rex, un dinosaure génétiquement modifié, pure création de la scientifique Claire Dearing, sème la terreur dans le fameux parc d’attractions. Les espoirs de mettre fin à cette menace reptilienne se portent alors sur le dresseur de raptors Owen Grady et sa cool attitude.

 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur :
Genre :
Total pages :
Traducteur : patrick berthon
ISBN :

Jurassic park

de Michael Crichton

Isla Nublar. L'armée doit venir " faire le ménage ". Le programme dont cette île est le théâtre avait pourtant tout du paradis scientifique : un immense complexe naturel où s'ébattent, aux yeux de tous, les plus féroces sauriens du Jurassique, génétiquement ramenés à la vie... Quelques jours avant le chaos, le paléontologue Alan Grant et Ian Malcolm, mathématicien de renom, embarquent pour ce bout de terre perdu au large du Pacifique. Bientôt, le petit groupe invité par le créateur du parc doit se rendre à l'évidence : au coeur d'une jungle primitive et hostile, l'être humain n'est plus l'espèce dominante, mais la proie...

J'achète ce livre grand format à

J'achète ce livre de poche 7.70 €