Christopher Bollen et Nicolas Rey, Prix Fitzgerald et Prix Gatsby 2018

Antoine Oury - 13.06.2018

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Fitzgerald 2018 - Prix Gatsby 2018 - Christopher Bollen livre


Créé en 2011 par Marianne Estène Chauvain, présidente de l'Académie Francis Scott Fitzgerald, le Prix Fitzgerald récompense chaque année un écrivain dont le thème de l’ouvrage évoque l’esprit du grand auteur américain par ses situations, l’atmosphère qui s’en dégage et traduit au mieux son écriture incomparable, son élégance et son art de vivre. Le lauréat du Prix Fitzgerald 2018 est Christopher Bollen pour Beau Ravage, traduit par Nathalie Peronny (Calmann-Lévy), tandis que Nicolas Rey reçoit le Prix Gatsby pour Dos au mur (Au diable vauvert).




 

Vendredi 8 juin 2018, des amoureux de la littérature se sont réunis sur la terrasse de l’Hôtel Belles Rives pour connaitre et découvrir le nouveau lauréat de la 8e édition du Prix Fitzgerald et du Prix Gatsby 2018. Marianne Estène-Chauvin, Présidente de l’Académie Francis Scott Fitzgerald et propriétaire de l’emblématique Hôtel Belles Rives, a souhaité ainsi récompenser un écrivain dont le thème de l’ouvrage évoque l’esprit du grand auteur américain par ses situations, l’atmosphère qui s’en dégage et traduit au mieux son écriture incomparable, son élégance et son art de vivre. 

 

Lors de l’ultime délibération, le jury a décidé de décerner le Prix Fitzgerald 2018 à Christopher Bollen pour son ouvrage Beau Ravage dont l’esprit et l’intensité reflètent l’atmosphère de l’œuvre de Fitzgerald. Christopher Bollen est venu spécialement de New York pour recevoir le prix, remis en main propre par le jury au cours de la cérémonie, ainsi qu’un trophée réalisé par le célèbre céramiste Claude Aïello.

 

Christopher Bollen est une figure phare de la scène culturelle new-yorkaise. Il est diplômé Phi Beta Kappa au Columbia College de l'Université Columbia en 1998. Ancien rédacteur en chef de « V Magazine », il a été, de 2008 à 2009, le rédacteur en chef du magazine « Interview » où il est actuellement editor-at-large. Il signe aussi très régulièrement des critiques d’art et de littérature dans The New York Times, Artforum, New York Magazine et The Believer.

 

#carousel#

 

Le résumé de l'éditeur pour Beau Ravage :

 

Dans un cadre de rêve, une descente aux enfers addictive qui questionne les faux-semblants, la force de l'amitié et le poids du destin. Ian, jeune homme élevé dans un milieu new-yorkais huppé, se retrouve soudain sans le sou, après avoir été déshérité par son père. Il repense alors à Charlie, son meilleur ami d'enfance, d'origine grecque, dont la famille est richissime. Charlie mène une vie très douce à Patmos, où il s'est installé avec sa superbe fiancée. Entre virées en yacht et soirées d'ivresse, il s'est construit une forme de paradis. Charlie semble ravi de retrouver son vieil ami Ian à Patmos au début de l'été. Il lui réserve même une surprise — un amour ancien. Cependant, Ian n'a pas la tête à passer du bon temps : son seul but est d'emprunter de l'argent à Charlie, ce qui se révèle plus compliqué que prévu. Quand Charlie finit par refuser, il lui propose néanmoins une alternative : devenir son numéro 2 dans la compagnie de location de yachts de luxe qu'il a fondée récemment. Un bon salaire, un toit gratuit sur une île de rêve et le plaisir de travailler avec un ami, la proposition est très alléchante — Ian l'accepte. Cependant, à partir de ce moment, la vie paradisiaque se fissure : Charlie disparaît du jour au lendemain ; Ian découvre qu'il est criblé de dettes et se retrouve violemment menacé par ces créanciers ; pire encore, il comprend que les yachts sont une façade pour un trafic des plus illicites. Alors que Ian tente désespérément de retrouver la trace de Charlie, il prend conscience du piège dans lequel il est tombé.

 

Par ailleurs, tous les 5 ans, les membres du jury décernent un Prix Gatsby. Cette année, c’est Nicolas Rey qui a été choisi avec Dos au mur (Au diable vauvert). C’est la première fois qu’un Français reçoit une distinction littéraire au Belles Rives.

 

À 27 ans, l’écri­vain Nico­las Rey est couronné par le Prix de Flore pour son roman Mémoire courte. Il devient chroniqueur de différentes émissions et enchante les critiques avec son roman Un début promet­teur (2003), mais connait Un léger passage à vide (2010) et des problèmes de drogues pendant plusieurs années. Revenu sur le devant de la scène, il coécrit un court-métrage avec Emma Luchini qui reçoit plusieurs prix dont un César.

 

Le résumé de l'éditeur pour Dos au mur :

 

« On va arrêter d'éviter le sujet principal de ce livre. On va mettre les mains dans le cambouis une fois pour toutes. Le crime commence par une bonne nouvelle. Les éditions de la Férinière me proposent la rédaction d'un recueil de nouvelles. Le seul problème, c'est que je suis un écrivain qui n'arrive plus à écrire. Plus une seule ligne. Rien. Le vide intersidéral. » Plagiaire, menteur, infidèle, Nicolas Rey, dos au mur, avoue tout.


Christopher Bollen - Beau Ravage - traduit par Nathalie Peronny - Calmann-Lévy - 9782702161661 - 22,50 €
Nicolas Rey - Dos au mur - Au diable vauvert - 9791030701753 - 18 €
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.