medias

Cinéma et littérature : des échanges souvent gagnants

- 03.01.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - adaptations - romans - cinéma


Depuis sa naissance, le cinéma se nourrit des succès littéraires. A chaque fois qu'un roman se vend bien, les offres d'adaptations se multiplient. Les échanges existent aussi du cinéma vers la littérature et des films à succès se retrouvent désormais fréquemment déclinés en romans. Pour les éditeurs, la vente des droits d'exploitation est devenue une manne dont ils pourraient difficilement se passer.

 

 

 

 

Si les puristes s'indignent souvent du sort réservé par les réalisateurs à leurs héros préférés, les chiffres ont plutôt tendance à leur donner tort. Plus un livre est adapté au cinéma et plus les ventes dudit livre grimpent encore pour atteindre des sommets, rapporte le site Slate. Autrement dit, le public qui découvre l'œuvre au cinéma ne s'en tient pas souvent à la seule lecture proposée par le réalisateur. Ce qui est plutôt rassurant pour la littérature. Les deux arts, en somme, s'irriguent l'un l'autre.

 

Avec l'adaptation au cinéma en 2012 du roman Cosmopolis de Don De Lillo, paru chez Actes Sud en 2003, le livre a connu une seconde jeunesse, avec une nouvelle édition très bien mise en avant dans les librairies. Et les chiffres parlent d'eux-mêmes : de 2003 à 2012, la première édition s'était écoulée à 35 000 exemplaires. La seconde, entre mai 2012 et octobre 2012, a atteint 18 000 exemplaires.