Cinéma : la Fox doit retarder une fois de plus le spinoff de Gambit

Clément Solym - 30.03.2016

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - X-Men Marvel Gambit - Fox production film


Les films de super héros font peut-être le bonheur des producteurs américains, mais dans les faits, il n’est pas toujours évident de parvenir à réunir les talents. Ainsi, le spinoff consacré à Gambit vient de prendre une nouvelle couche de retard dans les dents. La Fox n’a pas joué sa dernière carte (hu hu hu), mais accuse tout de même le coup.

 

 

 

Pas de production avant fin 2016, le message est laconique, mais la Fox n’avait rien de mieux à mettre sous la dent de la presse. Après avoir perdu son réalisateur l’année passée, Rupert Wyatt, le studio continue de jouer de malchance. En effet, le réalisateur de Rise of the Planet of the Apes a décidé en septembre 2015 de planter tout le monde. Manifestement quelques conflits latents ont eu raison de sa motivation.

 

Ce nouveau retard vient de ce que Doug Liman, le nouveau réalisateur a décidé de se lancer dans The Wall, la première production long-métrage d’Amazon Studios. Ce thriller psychologique n’a pas non plus de date. 

 

Dans les faits qui restent, on sait donc que Channing Tatum incarnera le super héros, aux côtés de Léa Seydoux, qui campera Spectre. Tiré de l’univers de Marvel, et plus spécifiquement des X-Men, Gambit fit sa première brève apparition dans un numéro daté de 1990, de Uncanny X-Men. 

 

Il fut conçu par Chris Claremont, le scénariste et dessiné par Jim Lee. Pickpocket invétéré, sale gosse, Gambit transforme tout ce qu’il touche en énergie cinétique : n’importe quel objet peut alors devenir une arme destructrice. Accessoirement, quand on lui colle un bâton dans les mains, il fait preuve d’une extraordinaire dextérité dans différents arts martiaux. 

 

Gambit a également un petit souci : il a vécu une vilaine aventure avec Apocalypse et peut devenir Mort, l’un des Cavaliers serviteurs. Il dispose alors d’un pouvoir peu banal : celui de faire pourrir ses ennemis sur place. Il subit alors une métamorphose physique : sa peau devient noire et ses cheveux blancs. 

 

(via THR)