Cinq livres en lice pour le Prix Jean Amila-Meckert

Clément Solym - 29.03.2011

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix - critique - social


Depuis 2005, le Conseil général du Pas de Calais et l’association Colères du présent organisent un prix littéraire, dans le cadre du Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale du 1er mai à Arras.

De plus en plus reconnu, le prix a pour objectif de faire connaître un type de littérature et de valoriser un ouvrage d’expression populaire et de critique sociale remarquable.

Eh bien cette année encore, la liste des sélectionnés concourant pour ce prix de la littérature d'expression populaire et de critique sociale réunit plusieurs auteurs. Ils sont cinq à avoir été retenus pour cette édition 2011
  • Patrick Bard, Orphelins de sang (Seuil) : un journaliste en herbe mène l’enquête dans une affaire de vol et de commerce d’enfants au Guatemala.
  • Antoine Choplin, Cour Nord (Ed. du Rouergue) : des ouvriers mènent une lutte contre la fermeture de leur usine, dans le Nord, au début des années 80.
  • Emmanuel Dongala, Photo de groupe au bord du fleuve (Actes Sud) : dans une carrière de pierre en Afrique, des femmes rêvent d’une vie meilleure et décident de se battre pour.
  • François Marchand, Plan social (Cherche-Midi) : Emile Delcourt se demande comment il pourrait se débarrasser de son personnel superflu pour sauver son usine d’encres de marine à Valenciennes.
  • Flore Vasseur, Comment j’ai liquidé le siècle (Ed. des Equateurs) : la monnaie dirige la terre et Flore Vasseur décide de mettre de l’ordre dans tout cela !
Le 1er mai, le jury se retrouvera de nouveau pour décider du lauréat, au réfectoire des moines du musée d'Arras. Doté de 4000 €, il récompense un livre paru l’année qui précède la remise du prix.

Il est composé d’écrivains, de professionnels de la culture et de la création artistique, de représentants syndicaux et de représentants de collectivités. Il est présidé cette année par Florence Aubenas, lauréate de l'an passé avec Le quai de Ouistreham.