Cinq traductrices en lice pour le Prix Pierre-François Caillé

Antoine Oury - 25.10.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Pierre-François Caille - traduction prix litteraires - traducteurs france


Créé en 1981 par la Société française des traducteurs (SFT) en mémoire de son cofondateur Pierre-François Caillé, le Prix Pierre-François Caillé récompense chaque année la traduction d’une œuvre littéraire de fiction ou de non-fiction, parue l'année précédente. 




L'objectif du prix est triple : encourager un traducteur débutant dans l’édition, attirer l’attention du grand public sur le métier de traducteur et contribuer à la reconnaissance de ce métier. La récompense est décernée en partenariat avec l’École supérieure d’interprètes et de traducteurs et le soutien de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France du ministère de la Culture.
 
• Lise Garond, pour sa traduction de l’anglais de Les chemins de la haine, d'Eva Dolan, aux Éditions Liana Levi
• Inés Introcaso, pour sa traduction de l’espagnol d'Evangelia, de David Toscana, aux Éditions Zulma
• Nathalie Le Marchand, pour sa traduction du polonais de Les fruits encore verts, de Wioletta Greg, aux Éditions Intervalles
• Evelyne Noygues, pour sa traduction de l’albanais de Le petit Bala, Légende de la Solitude, de Ridvan Dibra, aux Éditions Le Ver à soie
• Gabrielle Watrin, pour sa traduction du hongrois de Le soldat à la fleur, de Nándor Gion, aux Éditions Syrtes.

La récompense est dotée à hauteur de 3000 €, et sera remise à la lauréate le 6 décembre prochain.

L'année dernière, le Prix Pierre-François Caillé avait été décerné à Nathalie Carré pour sa traduction de l’anglais (Jamaïque) de By the rivers of Babylon de Kei Miller.


Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones


Commentaires
POurquoi vous titrez "Cinq traducteurs" alors que ce sont Cinq traductrices? mad
Petite remarque : le féminin de "traducteurs" est "traductrice"... Titre corrigé : "Cinq traductrices en lice pour le Prix Pierre-François Caillé" oh oh
En effet, c'est modifié.

#aucuneexcuse
Ce prix est très important car il faut mettre davantage en lumière celles et ceux qui font vivre dans notre langue les écrits d'auteurs étrangers.



Je n'avais pas aimé "Jane Eyre", roman lu il y a très longtemps dans une traduction qui desservait cette oeuvre, et avoir été passionnée et transportée bien plus tard quand j'ai pu lire le texte original en anglais.

Si je peux lire en anglais (et encore, pas tout!), les autres langues restent des mystères pour moi.



Combien de fois, en lisant des oeuvres traduites, je ressens, non pas une erreur, mais plutôt que "cela ne sonne pas bien en français". La traduction est un art subtil et j'ai un le souvenir d'une réussite dans ce domaine ; "Remains of the day" de Kazuo Ishiguro, traduit sous le titre "Les Vestiges du jour". Je vous laisse découvrir la traductrice et si vous le pouvez, lire ce beau roman en anglais et en français.





Honorons celles et ceux qui ont ce talent et qui font vivre les oeuvres dans d'autres langues à travers le monde.



J'aimerais que le nom de la traductrice ou du traducteur soit davantage mis en avant sur les couvertures des livres.



Tout mon soutien au Prix Pierre-François Caillé et mon respect aux candiates et candidats.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.