Cinquante nuances plus sombres bientôt tourné dans les rues de Paris

Camille Cornu - 08.02.2016

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - crédit d'impôt - tournage film étranger france - fleur pellerin


Les superpoductions internationales bouderaient la France comme lieu de tournage. Mais pas question que l'Hexagone soit à la traîne en la matière, a estimé Fleur Pellerin, qui permet depuis le mois dernier aux films étrangers de plus de 4 millions € de budget de bénéficier d'un crédit d'impôt plus élevé. Elle s'est rendue à Hollywood pour faire savoir que son pays était un lieu de tournage idéal.  L'opération séduction aurait fait succomber, de Marvel à Cinquante nuances plus sombres...

 

Fleur Pellerin - Salon du Livre de Paris 2015

(ActuaLitté, CC BY-SA 2.0)

 

 

La France n'accueille plus de superproductions à 80 millions € et plus. Les pays d'Europe de l'Est, le Canada, l'Angleterre, mais aussi certains états américains se montrent fortement compétitifs. Et les réalisateurs étrangers seraient également rebutés par l'obscure administration française, qui avait failli faire fuir Luc Besson pour le tournage de Valerian.

 

Fleur Pellerin l'avait rattrapé in extremis et s'était empressée de modifier la législation. Alors, pour que le cinéma ne boude plus l'Hexagone, la ministre s'est rendue à Hollywood, vanter les mérites de son pays en termes d'accueil des productions... 

 

C'est d'abord la hausse de son crédit d'impôt qu'elle a mis en avant : depuis janvier, il est passé de 20 à 30 % pour les films étrangers, et est désormais accessible aux productions de plus de 4 millions €. Mais elle n'a pas hésité à vanter les qualités beaucoup plus larges de la France, en termes d'accueil, comme elle l'a expliqué à Télérama : 

 

« Il est probable que certains pays d’Europe de l’Est aient des crédits plus intéressants que les nôtres, mais vous n’y trouverez pas une force de travail qui corresponde à vos besoins techniques ou artistiques spécifiques [...]. Pour un studio, il est donc parfois plus avantageux de se rendre dans un pays où les impôts sont plus hauts, mais où les gens sont productifs et performants, et où se trouvent les meilleurs traiteurs du monde. »

 

Cinquante nuances plus sombres et des tournages de Marvel en France

 

Le prochain Christopher Nolan, Dunkirk, sera tourné à Dunkerque, pour un budget « énorme ». Neil Jordan tournerait également sa série Riviera sur la Côte d'Azur. Le tournage de Befikre, une production bollywoodienne de 18 millions de dollars, débuterait également bientôt sur le territoire. Et la suite de Cinquante nuances de Grey pourrait être tournée en France, bien que la ministre ne l'ait pas confirmé.

 

Ceci dit, The Hollywood Reporter annonçait il y a quelques jours que Cinquante nuances plus sombres bénéficierait de quelques jours de tournage à Paris.  

 

Enfin, la ministre aurait également réussi à draguer le studio de méga-production de superhéros : « nous avons rencontré des gens de Marvel, et sur au moins un ou deux projets ils ont dit qu'ils pourraient le localiser en France », a-t-elle annoncé lors d'une conférence de presse. 

 

Fleur Pellerin a également assuré que le relèvement du crédit d'impôt sur les films étrangers incitait d'autres studios « à reconsidérer certains de leurs projets » pour les situer en France. 

 

1 € de dépense via le Crédit d’impôt générerait 3 € de rentrées fiscale et sociale (TVA, cotisations, etc.) pour l’État. Quant aux retombées économiques réelles, « le levier serait de 1 à 10 ».