CNC : Serge Toubiana, président de la commission d'avance sur recettes

Cécile Mazin - 24.12.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - CNC - Marie Darrieussecq - Dominique Bourgois


Le Centre national du cinéma dispose d'un nouveau président de la Commission des avances sur recettes, Serge Toubiana. Nommé en accord avec Frédérique Bredin, actuelle présidente du CNC et Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, ce dernier succède au patron de la maison d'édition P.O.L, Paul Otchakovski-Laurens, en poste depuis janvier 2011.

 

 

Cinema

DAV.es, CC BY 2.0

 

 

« Frédérique Bredin remercie chaleureusement Paul Otchakovski-Laurens du travail exceptionnel accompli à la tête de la commission phare du CNC, véritable cheville ouvrière de cette originalité française qu'est l'aide à la production d'un cinéma ambitieux et créatif », apprend-on dans communiqué de presse diffusé ce 24 décembre. 

 

La responsabilité de cette Commission intervient « à un moment crucial pour l'avenir du cinéma français », souligne le CNC, considérant que son nouveau président saura « l'exercer avec l'autorité, la compétence et la sensibilité qu'il a déjà démontrées à la tête de la cinémathèque ». 

 

Les trois collèges qui composent la Commission comptent également deux nouveaux membres issus du monde du livre, l'écrivain Marie Darrieussecq, qui entre au premier collège et l'éditrice Dominique Bourgois, qui a succédé à son mari, Christian, à la tête des éditions du même nom, depuis 2008. 

 

La Commission des avances sur recette accorde des aides financières pour la production cinématographique. Elle a soutenu, après validation sur scénario, et avant réalisation, sur scénario (avant réalisation) en 2013, « 55 projets de long métrage, sur 647 demandes. Sur ces 55 projets, conformément à l'un des objectifs de cette aide, le renouvellement des talents, 36 sont des projets de premiers, deuxièmes ou troisièmes films et 19 des projets de 4es films et plus ». 

 

Le CNC insiste par ailleurs sur le fait que sur les 18 projets de réalistraces, 15 sont des premiers, deuxième ou troisième films, démontrant « l'émergence d'une nouvelle génération de jeunes femmes cinéastes ».