Coelho veut The Interview, pour sauver Sony des menaces pirates

Nicolas Gary - 19.12.2014

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Paulo Coelho - Sony films - The Interview


Voici l'histoire d'un film dont tout un chacun entend parler, et parle, sans avoir aucune assurance de le voir un jour. Sony Pictures a officialisé la chose : le film The Interview, qui était prévu pour le 25 décembre, ne sortira pas. Ni à l'avenir, en DVD ou en VoD. Menacée par des pirates, la firme a préféré éviter de s'attirer les foudres de ce qui a tout lieu d'être du terrorisme.

 

 

 

 

La société avait été avertie : ce 16 décembre, un piratage réalisé par un groupe baptisé Guardians of Peace contre la firme s'accompagne d'une menace claire. Si le film The Interview est diffusé, les salles de cinéma seront frappées par des attentats. L'avant-première est annulée, par prudence, alors que le gouvernement américain nie avoir connaissance d'une possible menace. En revanche, la Maison blanche avait parlé de menace pour la nation, en considérant le piratage dont avait la firme avait fait l'objet.

 

Le fond de cette comédie tourne autour de l'assassinat du dictateur nord-coréen Kim Jong-un, que perpétuent des journalistes travaillant pour la CIA. Sauf que le pays n'apprécie pas du tout l'humour, et que les ennuis pourraient commencer à être sérieux. Et si le territoire américain est loin, physiquement, de la Corée du Nord, le Japon, siège de la société, est pour sa part bien plus inquiet. 

 

Les pirates-terroristes marquent alors un point, quand les studios décident dont d'annuler la diffusion. Son communiqué fait état des dangers encourus, et attire finalement l'attention de Paulo Coelho. 

 

Le romancier, qui a vendu plus de 165 millions d'exemplaires de son alchimiste, veut faire opérer la magie. Il se propose d'acheter les droits du film, pour 100.000 $, pour le publier sur son blog. Il souhaite également, en cas de succès, le mettre gratuitement en téléchargement sur le réseau BitTorrent. « En tant qu'écrivain, la liberté d'information, de distribution, est importante pour moi. Vous ne pouvez pas céder aux menaces », explique-t-il à Torrent Freak.

 

« Pire : vous ne pouvez pas pardonner que [Sony] décide de retirer le film, craignant des “attaques terroristes”. C'est ainsi que je comprends qu'ils ont réellement peur de la fuite d'emails. » En effet, à la suite du piratage de cette semaine, les hackers ont menacé de diffuser des informations confidentielles. 

 

Une fois encore, le romancier brésilien se distingue, croyant aux vertus de la diffusion gratuite, par les réseaux qui sont grandement utilisés pour le téléchargement illégal. « L'adultère, mon nouveau livre, a battu tous les records cette année, et je crois que, l'une des raisons de ce succès, c'est qu'il y a beaucoup de copies sur les sites de P2P. »

 

Concernant The Interview, le romancier estime avec raison qu'une fois sur le réseau torrent, personne ne pourra s'opposer à la diffusion. Et si son site favori, The Pirate Bay, n'est plus accessible, il reste d'autres alternatives.

 

Paulo Coelho sera l'un des auteurs brésiliens invités pour le Salon du livre de Paris, en mars 2015.