Conchita Wurst, “pas convaincu par l'idée d'écrire un livre à 26 ans”

Antoine Oury - 15.04.2015

Culture, Arts et Lettres - Salons - Conchita Wurst - livre - LBF15


Cela faisait des lustres que l'Eurovision n'avait pas suscité un semblant d'intérêt. Mais, avec Conchita Wurst, personnage créé par le chanteur allemand Tom Neuwirth et vainqueur de l'édition 2014, la compétition ringarde a su convaincre l'édition. L'autobiographie du jeune homme de 26 ans, Being Conchita, s'est arrachée dans le monde entier. Ce n'était pourtant pas gagné.

 
De notre envoyé à Londres 
 
Conchita Wurst - London Book Fair 2015
Conchita Wurst face à son éditeur britannique, John Blake (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 
 

Le rendez-vous était fixé à 14 h 30, au stand de l'éditeur britannique de Conchita Wurst, John Blake Publishing. Journalistes et visiteurs se sont rassemblés pour les 10 minutes de photographie autorisées, et puis... plus rien. Personne n'a tenté de poser la moindre question à Wurst, qui a pourtant vendu les droits de son livre en un temps record.

 

Vis-à-vis de cette autobiographie, l'auteur reste modeste, et n'imagine pas changer les mentalités, ou relativiser les carcans du genre que sociétés et individus sont prompts à imposer. De toute façon, « [j]e ne sais pas si le livre est le meilleur moyen d'y parvenir », explique Conchita Wurst. « Il s'agit juste de mon histoire, et j'espère simplement que ceux qui la liront pourront être inspirés. Je ne sais pas si le livre pourra changer quoi que ce soit, mais je voudrais juste que quelques personnes, au moins, puissent en tirer quelque chose de positif. »

 

L'écriture du livre elle-même ne lui avait pas vraiment traversé l'esprit : « Pour être totalement honnête, je n'étais pas convaincu par l'idée d'écrire un livre à l'âge de 26 ans. Mais les gens ont pensé que mon histoire serait suffisamment intéressante pour le faire. On peut dire que je n'ai pas vraiment été inspiré par quelqu'un ou quelque chose dans l'écriture de ce livre, mais je suis inspiré tous les jours par les personnes que je rencontre, ou que je croise. Et j'espère que cela se ressent à la lecture du livre », nous explique Wurst, interrogé à Londres.

 
 
 
 

Ce qui sera amusant, c'est de découvrir si l'autobiographie raconte l'histoire de Conchita, ou celle de Tom : dans le premier cas, il s'agira alors d'une totale œuvre de fiction. Une suite ? « Je pense que j'ai au moins 26 ans pour l'écrire », s'amuse Conchita Wurst.

 

Du côté de son éditeur, John Blake, on fait dans le minimalisme aussi : « J'espère que les gens pourront réaliser que Conchita est une personne incroyable, sans que l'on doive tenir compte de quoi que ce soit. » Le premier tirage de Being Conchita sera de 50.000 exemplaires, pour le Royaume-Uni.