Concours Valerian : Et pourquoi pas “embaucher les réalisateurs par tombola“ ?

Camille Cornu - 17.12.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Luc Besson - Concours Valerian - dessinateurs costumes


Luc Besson a dévoilé lundi les gagnants du concours qu’il avait lancé pour son film, Valerian et la cité des mille planètes... À gagner : 1000 euros et l’espoir d’un peu de visibilité, puisque les 20 gagnants verront leur costume « potentiellement » réalisé pour une scène du film. Le concours avait attiré des millions de participants du monde entier. Un nombre de participants inversement proportionnel aux conditions de « travail » proposées, dénoncées comme le recrutement à peu de frais d’un dessinateur, masqué sous la forme d’un concours. 

 

 

Luc Besson présente le concours Valerian 


 

Bien que fortement décrié en raison des conditions de rémunération des dessinateurs, le concours a attiré de vrais professionnels. Signe d’une précarisation grandissante de la profession ?

 

Le film sera tourné en France et, après que l’équipe a fait pression sur le gouvernement français pour assouplir leur crédit d’impôt, Besson devrait pouvoir économiser trente millions d’euros, au lieu des quatre le plafond précédent le limitait. Il ne réinvestira visiblement qu'une partie de cette somme dans la rémunération des dessinateurs de ses costumes. 

 

Joann Sfar, dessinateur et scénariste de bande dessinée, est également réalisateur. Il ne pouvait donc que réagir : « Lorsqu’on est aidé par l’état sur un aussi gros projet, on devrait faire preuve d’une certaine exemplarité. Lancer un “concours” avec des “gagnants” pour faire les design d’un film, c’est mélanger opération de com et mépris total des codes élémentaires du travail dans les métiers artistiques ».

 

Considérant que ces artistes ont été instrumentalisés dans une opération de com, Joann Sfar s’insurge contre la façon dont la précarisation des dessinateurs est utilisée par Besson : « Quand on veut faire travailler un artiste, on l’engage ! On lui fait un contrat ! Et on le paie normalement !!! (...) le quotidien n’a jamais été aussi dur pour les illustrateurs et les designers. On choisit donc les illustrateurs par concours, c’est chouette !!! On n’a qu’à embaucher les réalisateurs par tombola, ça restera dans le même esprit festif. »

 

Non, non et non! Ce n'est pas comme ça qu'on traite des illustrateurs et des designers! Quand on veut faire travailler...

Posté par Joann Sfar sur jeudi 17 décembre 2015

 

 

Le tournage de Valérian et la cité des Mille Planètes, l’adaptation sur grand écran de la bande dessinée culte de science-fiction Valérian, créé par Pierre Christin et Jean-Claude Mézières en 1967 devrait débuter en janvier 2016 à Saint-Denis. En attendant, vous pouvez admirer les oeuvres des gagnants du concours de dessin :