medias

Corto Maltese au Royaume des Francs-maçons

Clément Solym - 13.02.2012

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Corto Maltese - Hugo Pratt - Francs-maçons


À compter d'aujourd'hui et jusqu'au 15 juillet, le Musée de la franc-maçonnerie va ouvrir une exposition avec pour acteur principal Corto Maltese. Hugo Pratt et son héros y seront à l'honneur, au travers d'une quarantaine d'oeuvres originales, que le public n'a probablement jamais découvertes.

 

Celui qui se décrivait non comme un franc-maçon, mais comme « franc marin » sert donc de fil rouge à cette exposition. « L'œuvre de Pratt fourmille de références littéraires, artistiques, historiques, cinématographiques... et maçonniques. L'objet de cette exposition est de fournir au lecteur un outil pour pouvoir les appréhender et ainsi mieux comprendre cette création dense, complexe et envoûtante. Cependant, si Pratt a été Maçon et si cet engagement a probablement eu une certaine importance dans sa vie... il n'est pas question ici d'en faire la clef unique d'un travail qui puise à de nombreuses sources. Le Maestro a aussi été voyageur, amant, musicien, bateleur, conteur et mille autres choses encore et mérite mieux qu'une « annexion » ou une « panthéonisation »... fût-elle maçonnique ! »

 

 

 

 

L'exposition s'axe autour de six thèmes prenant appui sur la vie d'Hugo Pratt, avant de basculer sur l'ésotérisme et les initiations. C'est ensuite le frère Corto qui prend le relais, notamment au travers de la Fable de Venise. 

 

On découvrira notamment « des pièces et documents maçonniques illustrant son intérêt pour la démarche initiatique et sa vie en loge. On pourra ainsi y découvrir le tablier et le cordon maçonnique d'Hugo Pratt ou l'épée maçonnique dérobée par son père lors du pillage de la loge par les milices fascistes dans les années 20... et restituée par le Frère Pratt en 1977 », souligne le musée. 

 

Entrée entre 4 et 6 €, fermés dimanche et lundi.

 

Plus d'informations sur le site du musée 

 

 

(merci à LPayet pour la photo, Twitter)