Critiques favorables pour le western inspiré d'Albert Camus

Julien Helmlinger - 16.01.2015

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Albert Camus - Algérie - Viggo Mortensen


Sorti ce mercredi, Loin des hommes, film réalisé par David Oelhoffen, est plutôt bien reçu par la critique. Inspiré d'une nouvelle d'Albert Camus, L'Hôte (1957), il se situe dans l'Algérie de 1954, entre montagne et désert, alors que la guerre contre la France s'annonce. Il raconte l'histoire d'un instituteur qui va se voir confier, par un colon, la mission de conduire un assassin présumé jusqu'à Tinguit, là où l'homme doit être condamné à mort. Sont notamment salués la qualité d'écriture et la mise en scène de ce second film au compteur du réalisateur.

 

 

David Oelhoffen a lu L'Hôte de Camus et confie : « J'y ai tout de suite vu des situations de western, avec un prisonnier escorté, un instituteur isolé au milieu d'un paysage âpre, un gendarme qui arrive mais dont on sent l'autorité chancelante car il n'est même pas en uniforme. Le récit parlait aussi d'une confrontation entre deux lois, la loi tribale et la loi européenne, et ce n'est pas un hasard si le personnage archétypal des westerns est le shérif qui représente la loi avec son étoile sur la poitrine. »

 

Le jeu du duo d'acteurs principaux suscite aussi des louanges chez les critiques, et Viggo Mortensen comme Reda Kateb semblent fiers du film.