Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Dan Brown en goguette aux Emirats Arabes Unis

Clément Solym - 07.10.2014

Culture, Arts et Lettres - Salons - Foire Sharjah - Emirats arabes unis - Dan Brown


Petite révolution dans les Émirats Arabes Unis : la Sharjah International Book Fair, manifestation de 10 jours, qui se déroule sous le patronage de Son Altesse Dr Cheikh Sultan bin Mohammed Al Qasimi, Membre du Conseil suprême et Souverain de Sharjah, accueillera le romancier Dan Brown pour cette nouvelle édition. Le souverain de Sharjah assure avoir fait de sa manifestation la quatrième plus importante foire au monde.

 

 

En 2011, l'événement avait célébré son 30e anniversaire, en invitant de fameuses célébrités littéraires et pour l'édition 2014, c'est un certain Dan Brown qui sera l'invité d'honneur, à l'occasion de la 33e édition. Le 6 novembre, à 19h30, l'auteur du Da Vinci Code vient s'entretenir de son travail, à l'Expo Centre de Sharjah. 

 

La star de l'édition mondiale avec ses 200 millions d'exemplaires commercialisés et traduits en 55 langues évoquera bien entendu les romans ésotérico-mystiques, mais également les deux films adaptés de ses ouvrages, avec Tom Hanks dans le rôle phare de l'archéologue Robert Langdon. 

 

Ahmed Al Ameri, directeur de la Foire internationale, ne boude pas son plaisir. « Nous sommes extrêmement heureux d'accueillir Dan Brown à la Foire de Sharjah, cette année, qui promet d'être plus grande et plus somptueuse que jamais. Les livres de M. Brown continuent de captiver les lecteurs du monde entier et nous sommes très heureux de pouvoir offrir à nos visiteurs l'occasion de rencontrer l'un des esprits les plus brillants de la littérature au monde. » (via Gulf today)

 

La pluie de compliments n'éclipsera pas d'autres événements à découvrir pour cette fois, comme la participation de la Bibliotheca Alexandrina, qui offrira une sélection de publications en langues arabes et anglaises, pour les visiteurs.   

Outre la totalité des numéros parus des revues scientifiques Marased et Awraq publiées par l'Unité des Etudes Futuristes, Le catalogue d'Al-Azhar, qui retrace l'histoire de la grand mosquée et représente son architecture depuis sa fondation jusqu'aux temps modernes, ainsi que l'ouvrage intitulé Biographie de Sayed Ibrahim : retour sur le parcours du maître de la calligraphie arabe feront partie des publications exposées. Ce dernier est écrit par Mohamed Hassan, spécialiste de recherche en calligraphie arabe au Centre d'Ecrits et d'Ecritures de la BA.

Les Emirats au coeur de la culture ? 

 

Au cours de cette année, le Dr Cheikh Sultan bin Mohammed Al Qasimi a inauguré de multiples événements culturels, comme le Festival de théâtre du Golfe, qui a donné lieu à plusieurs échanges, mais également les Journées Culturelles de Sharjah à Cologne. Et représente une manne assez intéressante. Un rapport diplomatique présenté par la France souligne que de multiples accords de coopération existent entre les deux pays, depuis la signature d'un partenariat le 3 juillet 1975. « La présence française est dominée par un projet phare : le Louvre Abou Dabi. Un accord signé le 6 mars 2007 prévoit l'ouverture à Abou Dabi d'un musée universel auquel le Louvre apportera, pour une durée de vingt ans, son nom et son expertise, et, avec d'autres grands musées français, le prêt de collections durant dix ans. Situé dans le district culturel de l'île de Saadiyat, le Louvre Abou Dabi devrait ouvrir ses portes en 2015. »

 

L'enjeu éducatif est cependant plus important encore.  

Le développement de l'enseignement du français constitue une priorité, notamment dans le contexte de l'accession des Émirats arabes unis à l'Organisation internationale de la francophonie, avec statut d'observateur, en octobre 2010. Le nombre d'élèves émiriens apprenant le français est en nette progression depuis quelques années. On dénombre aujourd'hui 60.000 apprenants répartis au sein de 210 établissements privés, soit 12 % de la population scolaire. Les trois Alliances françaises, à Abou Dabi, à Dubaï et à Al Aïn, complètent ce dispositif.

Le réseau d'enseignement français aux Émirats arabes unis est composé de cinq établissements scolaires : deux à Abou Dabi, les lycées Louis Massignon et Théodore Monod, et trois à Dubaï, le Lycée Français International, le Lycée Français International Georges-Pompidou et le Lycée Libanais Francophone privé. Plus de 8.000 élèves y sont scolarisés. Depuis la rentrée de l'année 2011, les effectifs d'élèves accueillis dans une école française dans le pays ont cru de 21 %.

 

« En 2010 (dernières données disponibles de la Banque de France), les Émirats Arabes Unis étaient les premiers investisseurs du Golfe en France avec 2 Mds €. » On appréciera un peu mieux la visite de Dan Brown, dans ces conditions...