Daniel Cordier remporte le Prix littéraire de la Résistance

Clément Solym - 15.10.2009

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Daniel - Cordier - alias


Secrétaire de Jean Moulin et Compagnon de la Libération, Daniel Cordier, né à Bordeaux en 1920, vient de remporter le Prix littéraire de la Résistance pour ses mémoires de guerre : Alias Caracalla (Gallimard, 931 pages, 32 €). Le collaborateur de Jean Moulin (1899-1943) est venu recevoir son prix au sein du Sénat.

Proposé par le Comité d’action de la Résistance, ce prix a été remis par le président du jury, Yves Guéna, maintenant âgé de 87 ans et qui fut, de son côté, l’un des tout premiers à répondre à l’appel du général de Gaulle.

Daniel Cordier s’était déjà attelé à une œuvre impressionnante sur le personnage de Jean Moulin. Constituée de trois tomes, elle retrace le parcours de celui dont il eut l’honneur d’être le secrétaire durant onze mois. Depuis sa sortie en mai 2009, Alias Caracalla connaît un certain succès, avec déjà 15 000 exemplaires vendus.