Daniel Pennac, président de la Foire du livre de Brive 2016

Cécile Mazin - 14.04.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - Daniel Pennac - Foire livre Brive


Cet automne, Daniel Pennac, l’un des écrivains préférés des Français, présidera la 35e édition de la Foire du livre de Brive, qui se déroulera du 4 au 6 novembre. Après Danièle Sallenave, Alain Mabanckou, Érik Orsenna, Laure Adler ou Frédéric Beigbeder, c’est un esprit libre qui marquera cette nouvelle édition du rendez-vous briviste.

 

 

 

Avec sa personnalité généreuse, ses amitiés et complicités littéraires et artistiques nombreuses, nul doute que Daniel Pennac saura insuffler sa « patte » à la manifestation et qu’il s’impliquera largement dans la programmation, comme le proposent chaque année les organisateurs de la Foire du livre de Brive à leur président. 

 

« Dans la continuité de Danièle Sallenave l’an passé, nous avons souhaité proposer la présidence à un écrivain engagé au service du livre et de la lecture, qui à travers une œuvre multiple — littérature, série noire, essai, bande dessinée, littérature jeunesse — touche un très large public » précise Frédéric Soulier, maire de Brive. 

 

Rendez-vous incontournable de la vie littéraire en France, la Foire du livre de Brive prévoit d’accueillir du 4 au 6 novembre 2016 plus de 300 auteurs et près d’une centaine de maisons d’édition. 

 

Daniel Pennac est né à Casablanca en 1944. Ses études de lettres le mènent à enseigner, de 1969 à 1995, en collège puis en lycée, à Soissons et à Paris. En 1979, il fait un séjour au Brésil, qui sera la source d’un roman publié vingt-trois ans plus tard Le dictateur et le hamac (Gallimard). Dans la Série Noire, il publie en 1985 Au bonheur des ogres, premier volet de la saga de la tribu des Malaussène qu’il poursuivra avec La fée carabine puis La petite marchande de prose, Monsieur Malaussène et Aux fruits de la passion. Il diversifie aussi son public avec une tétralogie pour les enfants, mettant en scène des héros préoccupés par l’école et l’amitié : Kamo, l’agence Babel, Kamo et moi, L’évasion de Kamo et Kamo, l’idée du siècle.

 

À ces fictions s’ajoutent d’autres textes : des romans (Journal d’un corps; Chagrin d’école – Prix Renaudot 2007), des pièces de théâtre (Ancien malade des Hôpitaux de Paris), des essais (Comme un roman); deux ouvrages en collaboration avec le photographe Robert Doisneau, des bandes dessinées dont La débauche avec Jacques Tardi et deux albums des Nouvelles aventures de Lucky Luke en collaboration avec Tonino Benacquista et le dessinateur Achdé... 

 

De longue date, Daniel Pennac défend le « plaisir de la lecture à voix haute » : grand amateur de livres audio, il a lui-même enregistré plusieurs de ses livres pour les éditions Gallimard et pour l’association Lire dans le noir et a lu certains de ses textes au théâtre. Il a mis fin en 1995 à son métier d’enseignant pour se consacrer entièrement à la littérature. Toutefois, il continue d’avoir un contact avec les élèves en se rendant régulièrement dans les classes.