Daniel Radcliffe atteint de dyspraxie : la magie ne peut rien

Clément Solym - 19.08.2008

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Radcliffe - dyspraxie - maladie


La dyspraxie est une maladie encore mal cernée : elle touche les capacités motrices en obligeant à un effort pour réaliser le moindre geste. Atteint depuis toujours par cette maladie, Daniel Radcliffe, qui a fait rêver sur grand écran en incarnant, entre autres, Harry Potter, vient de révéler au monde son handicap.

Le mal empêche une réelle coordination des mouvements et peut, dans certains cas, interférer avec les gestes les plus élémentaires.

Mais Daniel a annoncé sa maladie avec philosophie : plus encore, elle lui a servi de force pour tenter sa chance dans la carrière d'acteur. Sa mère a même autorisé les castings pour qu'il prenne confiance en lui. Pourtant, il avoue que durant sa scolarité, il a connu des moments difficiles.

Un porte-parole ajoute que Daniel ne s'est jamais caché de son mal et qu'il a réussi en partie à s'accommoder de cette maladie. Son état- n'est d'ailleurs pas très grave, précise-t-il et ne se remarque qu'en observant son écriture. Et s'il peine parfois à attacher ses lacets, il sait relativiser : « Vous savez, ajoute l'acteur, je ne me tracasse pas trop avec ça. Ce n'est pas non plus la mer à boire. »

D'autre part, et concernant plus son métier d'acteur et sa future prestation dans Harry Potter et le Prince de sang mêlé, dont la sortie a été retardée par la Warner, on apprend que Dany jouera une scène de nu, qui devrait être au goût de son public féminin.