Danièle Sallenave, une autre femme de l'Académie française

Clément Solym - 29.03.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Danièle Sallenave - Académie française - Immortel


Depuis 15h, ce 29 mars, Danièle Sallenave a officiellement pris la place et le fauteuil de Maurice Druon, le 30e, à l'Académie française. Ses parrains, Mme Florence Delay et M. Frédéric Vitoux, auront probablement écouté avec attention le discours que l'Assemblée vient de mettre en ligne. 

 

« Mais qui, à vrai dire, en cet instant solennel, ne redouterait de voir sa langue s'embarrasser et le flot de son éloquence se réduire à un mince filet de bredouillements hésitants et confus ? », interrogea donc Mme la nouvelle Immortelle, entamant son panégyrique de Maurice Druon, comme c'est la coutume.

 

 

 

« C'est pour cela que je me contenterai de ce simple mot : merci, pour vous dire ma reconnaissance », poursuivit-elle. 

 

Et c'est désormais avec ce joli costume vert, doté du coupe-chou réglementaire qui l'accompagne qu'elle entre sous la Coupole. 

 

Elle pourra également réconforter Hélène Carrère d'Encausse, la secrétaire perpétuelle de l'institution, depuis 1999, et les trois autres académiciennes qui habitent le quai Conti, Florence Delay, élue en 2000, Assia Djebar élue en 2005 et Simone Veil, élue en novembre 2008.

 

 

Retrouver les livres de Danièle Sallenave