Danny Boyle annonce la suite de Trainspotting

Julien Helmlinger - 12.03.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Danny Boyle - Irvine Welsh - Trainspotting


À l'occasion des vingt ans de l'adaptation du Trainspotting d'Irvine Welsh, en 2016, le réalisateur Danny Boyle entend bien en transposer la suite sur les grands écrans. Un second film déjanté qui se baserait sur le roman Porno, du même auteur, et qui raconte la vie de la mythique bande de junkies d'Édimbourg, dix ans après avoir pris la résolution de décrocher de leur addiction à l'héroïne. Au programme, des chemins qui se croisent à nouveau, mais avec cette fois l'industrie pornographique pour toile de fond.

 

 

 

L'agenda du réalisateur britannique est pour le moins chargé. Après avoir mis en scène la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Londres l'an passé et achevé son dernier film, Trance, dans le registre polar violent à la sauce psychédélique, il a réaffirmé son désir de tourner les nouvelles péripéties de Mark Renton et ses acolytes à la dérive.

 

La rumeur ne date pas d'hier, puisque Boyle évoquait cette possibilité dés 2007, mais le projet n'a eu de cesse de se voir reporté. Le réalisateur planche désormais sur une paire de films historiques, qu'il prévoit de terminer en premier lieu, avant d'enchaîner sur ce prochain bébé toxique.

 

Trainspotting, a connu un véritable succès auprès du public comme de la critique, raflant l'Oscar du meilleur scénario adapté à la cérémonie de 1997, et dévoilant les talents de jeunes acteurs désormais incontournables comme Ewan McGregor (Renton) et Robert Carlyle (Begbie). Danny Boyle a d'ailleurs exprimé son souhait de conserver les mêmes interprètes au casting du second opus, même si la rumeur veut qu'il se soit quelque peu brouillé avec McGregor après lui avoir préféré DiCaprio pour le rôle principal de La Plage.

 

Pour ce qui concerne le scénario, il se trouve que le roman Porno, publié en 2012 par Irvine Welsh, tient compte de certains éléments propres au film, ce qui devrait assurer une bonne continuité entre les deux épisodes. On retrouve donc Mark Renton, désormais devenu propriétaire d'une boîte de nuit à Amsterdam et qui accepte de financer le film porno de son cinéphile de pote, Sick Boy. L'incontrôlable alcoolique notoire Begbie, quant à lui, sort de prison avec la ferme intention de se venger de ses anciens camarades qui l'avaient volontairement oublié au moment du partage d'un certain pactole.

 

Here comes Johnny Yen again...