medias

Dans les valises de Jean Genet

Nicolas Gary - 17.09.2020

Culture, Arts et Lettres - Expositions


Que contiennent les valises d’un écrivain ? Après les malles légendaires de Fernando Pessoa, Raymond Roussel ou Antonin Artaud, voici les valises de Jean Genet, écrivain vagabond, sans domicile, sans bureau, sans bibliothèque. L’abbaye d’Ardenne propose une exposition pilotée par Albert Dichy, du 30 octobre au 31 janvier 2021.



 
Entré par effraction en poésie avec la publication du Condamné à mort en 1942, Jean Genet rédige ses premiers livres en prison, mais se retire de la scène littéraire au moment même où son théâtre le fait connaître dans le monde entier. Il dit alors avoir renoncé à écrire. 

Et pourtant, durant près de vingt ans, d’une chambre d’hôtel à l’autre, du camp de Chatila à la Goutte d’Or, des ghettos noirs d’Amérique à la petite ville de Larache au Maroc, il transporte dans ses minces bagages les matériaux d’une œuvre rêvée, où sa vie entière est consignée, de sa jeunesse perdue à ses dernières péripéties politiques. 

En avril 1986, quelques jours avant sa mort, Jean Genet confie à Roland Dumas, son avocat rencontré pendant la guerre d’Algérie, deux valises de manuscrits. Un mois plus tard parait son ultime chef d’œuvre, Un captif amoureux

Durant trente-quatre ans, ces valises ont dormi dans le secret du cabinet de l’avocat, avant que celui-ci ne décide d’en faire don à l’IMEC. Grâce à l’exposition présentée à l’abbaye d’Ardenne et au livre qui l’accompagne, les trésors qu’elles abritent sont pour la première fois portés à la connaissance et ouverts au public. 

C’est la matière vive d’un véritable atelier d’écrivain qui est ici mise à jour un extraordinaire fouillis de manuscrits, de notes personnelles, d’esquisses, de coupures de presse annotées, de pages arrachées dans des livres, de lettres, de dessins.
 

Plongée au coeur de l'homme et de l'oeuvre


On y trouve aussi bien les avant-textes de son dernier chef-d’œuvre qu’une foule d’écrits totalement inédits sur son enfance, le Japon ou le jazz, des scénarios de film non réalisés, des projets de livre sur les mouvements qui ont secoué le monde des années 1970 et 1980, que ce soit Fraction Armée rouge, la révolte dans les prisons, les Black Panthers ou les combattants palestiniens. 

Chacune de ces pièces raconte une histoire singulière et toutes portent la marque d’une des plus surprenantes aventures littéraires de notre temps. 

Grand connaisseur des œuvres de Jean Genet, dont il a édité les textes posthumes et codirigé l’édition du Théâtre complet dans la Bibliothèque de la Pléiade, Albert Dichy est auteur d’ouvrages critiques et d’articles sur la littérature contemporaine.

II a également été commissaire de plusieurs expositions consacrées à des écrivains, notamment : Kateb Yacine (IMA), Georges Schehadé (Musée Sursock, Beyrouth), Pierre Guyotat (Cabinet Gallery, Londres), Pierre Seghers (Musée du Montparnasse) ou Jean Genet (MUCEM). Il est directeur littéraire de I'lMEC, dont il a accompagné la création et le développement. 

Un ouvrage complète l’ensemble, rédigé par Albert Dichy, Les valises de Jean Genet, rompre, disparaître, écrire, aux éditions de l’IMEC, à paraitre le 29 octobre. Deux valises pleines d’inédits, réunissant brouillons, cahiers, dessins, correspondances, notes et coupures de presse, resituées dans leur contexte.


Commentaires
Félicitations vives et compliments sinceres
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.