Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

David Grossman remporte le prix Booker 2017

Bouder Robin - 15.06.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - david grossman - a horse walks into a bar - prix booker 2017


Le prix littéraire Booker 2017 vient d'être remis à l'auteur israélien David Grossman pour son roman Un cheval entre dans un bar (Le Seuil, 2015) en tant que meilleure fiction traduite en anglais cette année. Il remporte avec sa traductrice, Jessica Cohen, la somme de 50 000 £.

 

David Grossman - Fronteiras do Pensamento (CC BY-SA 2.0)


 

La cérémonie de remise du prix avait lieu au Victoria and Albert Museum de Londres mercredi 14 juin ; l'événement faisait concourir pas moins de 126 ouvrages de toutes les nationalités, puis avait proposé une finale mettant en compétition les 6 meilleurs. Grossman a finalement su tirer son épingle du jeu devant son confrère israélien Amos Oz, ainsi que des livres français, danois, norvégien et argentin.
 

Il faut dire que l'intrigue est osée, originale et provocante à souhait : elle se déroule dans un comedy club, et décrit à travers le sketch de l'humoriste Dovaleh Greenstein et le récit de son histoire personnelle les travers de la société israélienne.  

 

« David Grossman s'est essayé là à un exercice de haute voltige, et s'en est tiré de façon spectaculaire », selon le président du jury, le directeur du salon du livre d'Edimbourg Nick Barley. « Un cheval entre dans un bar met l'accent sur le chagrin et ses conséquences, sans aucune once de sentimentalisme. Le personnage principal est à la fois brisé et provocateur, mais il est irrésistible. La capacité de Grossman à prendre des risques tant en matière d'écriture que d'émotions nous a bouleversés : chaque phrase compte, chaque mot a son importance, c'est l'exemple ultime de l'art de l'écriture. »

 

Les autres membres du jury, composé des auteurs Daniel Hahn, Elif Shafak, Chika Unigwe et Helen Mort, n'ont pas non plus tari d'éloges quant au livre, écrit selon eux « avec empathie, sagesse et une grande intelligence émotionnelle ».

 

Grossman n'en est pas à son premier succès : l'écrivain né à Jérusalem est le lauréat de nombreux prix dans le monde entier ; il avait notamment reçu l'insigne de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en France, un prix de la paix à Francfort et un autre à Rome.

 

Ses fictions, non-fictions et livres jeunesse ont été traduits dans 36 langues. Jessica Cohen, traductrice du livre récompensé qui avait déjà travaillé avec l'auteur pour To the End of the Land, bénéficiera elle aussi du prix de 50 000 £, dans un partage à 50/50 qui n'est de vigueur que depuis l'an dernier. 

 

Le Printemps de la traduction, in memoriam Bernard Hoepffner


Avec le succès de cette seconde collaboration, l'écrivain et la traductrice succèdent à Han Kang et Deborah Smith pour The Vegetarian, dont la récompense a valu depuis 2016 une croissance de 400 % des ventes de livres coréens au Royaume-Uni. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le prix Booker offre une belle vitrine au pays du vainqueur...


Via The Guardian

Dernière parution David Grossman - Un cheval entre dans un bar - Editions Points - 9782757861936 - 7.30€