David Thomas, lauréat du Prix Orange du Livre 2011

Clément Solym - 15.06.2011

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix - orange - silence


La troisième édition du prix littéraire des internautes - ou Prix Orange du Livre 2011 - a recompensé Un silence de clairière de David Thomas, publié par Albin Michel.

Affrontant le roulis et les projecteurs, Christine Albanel, directrice exécutive en charge de la communication, du mécénat et de la strategie dans les contenus d'Orange et Erik Osenna, membre de l'Académie Française et président du jury du Prix Orange du Livre, ont dévoilé le résultat du vote des internautes, clôturé le 10 juin dernier.


Doté d'une bourse de 15 000 euros, le Prix Orange du Livre récompense un livre de fiction écrit en français et publié en France entre le 1er janvier 2011 et le 30 avril 2011.
Les 6 ouvrages finalistes (Les Villes assassines d'Alfred Alexandre, Une lointaine Arcadie de Jean-Marie Chevrier, Olivier de Jérôme Garcin, Les heures silencieuses de Gaëlle Josse et Ce que j'appelle oubli de Laurent Mauvignier) vont être numérisés en version audio par la Fondation Orange à destination des déficients visuels.


A noter, pendant la cérémonie, l'hommage émouvant d'Erik Orsenna au livre numérique. L'académicien a rappelé avoir été l'un des pionniers en la matière, il y a dix ans, allant jusqu'à se ruiner sur un marché qui n'était pas encore prêt. Mais, a-t-il affirmé, le livre numérique s'installe aujourd'hui dans les moeurs, fusse lentement, venant en complément du livre physique sans pour autant avoir vocation à le remplacer.
On n'aurait pu mieux dire.