De l'arche post-apocalyptique au cinéma, pour Noé d'Aronofsly

Clément Solym - 27.10.2011

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Noe - bible - deluge


Finalement, l'uchronie biblique de Noé, revisitée par Aronofsky et ses compères sera également déclinée dans une version pour grand écran. Et Darren Aronofsly, réalisateur quand il en fait pas de la BD, souhaite ardemment que le projet démarre au printemps 2012.


Publiée au Lombard, la BD est une simple perle, comme nous le décrivions hier. Pour la cruauté des hommes, place dans un univers postapocalyptique Noé et sa famille, opprimés, mais surtout asséché sur une terre deserte.

 

 

Ce premier tome est disponible depuis le début du mois en librairie, et pour cette histoire d'arche, on compte un budget de 130 millions $, que Paramount Pictures et New Regency - studio et production - déploieraient pour mettre le pied à l'étrier, nous confirmait l'éditeur.

 

Même Christian Bale serait de la partie, s'était déclaré très intéressé par le personnage de Noah - en version anglaise.