De la République à l'Empire : parcours de Victor Hugo, Ennemi d'État

Victor De Sepausy - 20.03.2018

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Victor Hugo série - ennemi Etat télévision - République Empire France


« Victor Hugo, Ennemi d’État » plonge à la fois dans l’intimité du célèbre homme de lettres, dans sa vie de famille, sa tumultueuse vie amoureuse, ses doutes, ses convictions et ses colères, et dans une période de l’Histoire de France aussi passionnante que méconnue (1848 – 1851), celle qui a vu passer la France de la République à l’Empire.


Le Monument à Victor Hugo d'Auguste Rodin
Jean-Pierre Dalbéra, CC BY 2.0

 

Le tournage a débuté ce 12 mars et durera jusqu’au 15 mai, en Île-de-France, Hauts de France et Nouvelle Aquitainte (Dordogne). La mini-série sera diffusée sur France 2. 

 

En 1848, Victor Hugo, 46 ans, a déjà connu un immense succès populaire avec son roman Notre-Dame de Paris. Cette célébrité lui a permis de rencontrer une jeune comédienne, Juliette Drouet, dont il a fait — bien que marié à une épouse qu’il aime sincèrement et dont il a eu quatre enfants — sa maîtresse, sa confidente. Si la vie de Victor est inconcevable sans Juliette, elle l’est aussi sans… la jeune et jolie Léonie D’Aunet, son autre maîtresse depuis sept ans dont Juliette ignore l’existence !
 

En quatre épisodes de 52’, « Victor Hugo, Ennemi d’État » nous fait découvrir, outre cet étonnant triangle amoureux et autres complications familiales, ce qu’a été l’évolution politique du romancier, de 1848 à 1851 : de conservateur à démocrate ambitieux, de Pair de France à créateur du journal « L’Evénement », de poète à auteur engagé des Misérables...

Rompant avec les réactionnaires dont il partageait les nostalgies, s’érigeant ouvertement contre Louis-Napoléon Bonaparte (dont il avait pourtant soutenu l’élection à la Présidence de la République), Victor Hugo va poser sa plume, abandonner l’écriture des Misérables et entrer dans l’opposition au régime en place. Étant du côté du pouvoir au moment des barricades en février 1848, il combattra, au péril de sa vie, du côté des insurgés en 1851.

Mais le romancier sous-estime ce redoutable manipulateur qu’est le neveu du grand empereur.

Louis-Napoléon Bonaparte, que Hugo appelle désormais Napoléon le Petit, ne supporte pas la trahison et déclare le romancier, Ennemi d’État. S’ensuit alors une traque de huit jours à travers un Paris devenu un lieu dangereux pour tout opposant. Et il faut toute la dévotion de Juliette, pourtant profondément blessée depuis la découverte de l’existence de Léonie dans la vie de son amant, pour soustraire Victor Hugo à ses poursuivants, préparer son départ en exil… et donner à la littérature la chance d’engendrer un géant.

 


Commentaires

merci pour cette série prometteuse
Je trouve bienvenue et prometteuse cette mini série car elle explore les dimensions moins connues du poète visionnaire : son engagement politique et sa vie personnelle amoureuse avec une deuxième maîtresse : quelle santé !

Par ailleurs sa vision est réellement prophétique puisqu'il est le premier européen et aussi un féministe convaincu ce qui semble paradoxal étant donné son don juanisme mais le génie est bourré de contradictions !

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.