L’Académie française remet ses prix

Victor De Sepausy - 29.06.2015

Culture, Arts et Lettres - académie - française - prix


Aux côtés du Grand prix du roman, décerné en automne, l’Académie française remet une véritable pluie de prix juste au commencement de l’été. C’était donc, jeudi 25 juin, un jour particulier pour la célèbre institution. Pas moins de 63 récompenses ont été remises, rapporte Le Figaro.

 

Parmi ces distinctions, on peut citer la plus importante, avec une dotation de 30 000 €, pour le Grand prix de la francophonie, qui est allé dans les mains de la romancière sénégalaise Aminata Sow Fall. On doit à cette femme de lettres la naissance de la maison d'édition Khoudia et du Bureau africain pour la défense des libertés de l'écrivain.

 

 

Parmi les autres récompensés, on peut également nommer Laurence Cossé, qui a reçu le Grand prix de littérature (25 000 €) pour l’ensemble de son œuvre. Ou encore Bruno de Cessole, qui a obtenu le Grand prix de littérature Henri Gal pour l’ensemble de son œuvre. La liste des prix distribués est accessible sur la page suivante




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur :
Genre : litterature...
Total pages : 167
Traducteur :
ISBN : 9782268068794

La grève des battu (édition 2009)

C'est l'histoire d'un drôle de ministère et d'un drôle de ministre : Kéba-Dabo. Imaginez un ministère ayant pour objet de " procéder aux désencombrements humains ". C'est-à-dire d'éloigner de la Ville mendiants et autres parasites indésirables, histoire de ne pas nuire à la tranquillité des touristes et de ne surtout pas porter atteinte au nouvel essor économique de la ville en question. La mission fixée à Kéba-Dabo par son chef est simple : plus un seul mendiant ne doit désormais traîner dans les rues. Et Kéba-Dabo

J'achète ce livre grand format à 7.10 €