De nouvelles actions entreprises pour faire entrer les jeunes dans les musées

Victor De Sepausy - 05.01.2017

Culture, Arts et Lettres - Expositions - patrimoine - musées - jeunes


Un premier dispositif avait été créé en 2005 pour permettre aux jeunes les plus éloignés de la culture de découvrir les musées et monuments durant les vacances scolaires. Dénommée « Les Portes du Temps », cette action vient d’être reprise en main par la ministre de la Culture Audrey Azoulay.

 

 

Rebaptisé « C’est mon patrimoine », ce dispositif va connaître une nouvelle jeunesse tout en bénéficiant de moyens en hausse. Cela permettra de proposer davantage d’activités encadrées et d’ateliers de pratique artistique à destination des enfants et adolescents des territoires les plus éloignés de la culture.

 

Pour la ministre il s'agit de « garder ce qui a fonctionné dans le dispositif, de préserver ce qui en fait la spécificité notamment le fait de s'adresser aux jeunes, dans les territoires les plus fragiles, mais dans le même temps d'encourager son développement. L'enjeu majeur est de renforcer l'appropriation du patrimoine dès le plus jeune âge, mais avec une attention portée aux adolescents : pour cela nous fixons un objectif chiffré ambitieux et nous ouvrons le dispositif sur les patrimoines dans leur diversité : villes et pays d'art et d'histoire, patrimoine industriel, paysages, patrimoine immatériel, mode... »

 

Pour soutenir les actions mises en place sur le terrain, une revalorisation de 57 % des moyens financiers consacrés à l'opération a été décidée au budget 2017. L’objectif est d’atteindre 40 000 jeunes de 8 à 18 ans en 2017 contre 28 000 en 2016.

 

Afin de mettre en œuvre ces actions, le ministère de la Culture a lancé un appel à projets dont les caractéristiques sont accessibles en ligne sur le site dédié à cette initiative.