De Paris à Gif-sur-Yvette : le printemps de la traduction 2017

Nicolas Gary - 05.06.2017

Culture, Arts et Lettres - Salons - printemps de la traduction - Paris Gif-sur-Yvette - traducteurs métiers livres


La 3e édition du Printemps de la Traduction, organisée par l’association ATLAS, aura lieu du 7 au 11 juin 2017, à Paris et Gif-sur-Yvette. À la rencontre des lecteurs, les traducteurs présentent leur rentrée littéraire : 8 librairies partenaires reçoivent les traducteurs de 9 romans sélectionnés dans l’actualité éditoriale. 



 

Au-delà de ces rencontres, cette troisième édition s’attache à explorer la traduction des écritures à contraintes, et notamment de l’œuvre de Georges Perec, mais fait également la part belle à la traduction de poésie et de chanson. À ce titre, Valery Kislov (traducteur de Perec en russe) interviendra le samedi sur le sujet et le vendredi soir à la Librairie Liragif, dont les fondateurs libraires sont à l’origine du festival Vo-Vf, le monde en livres — la parole aux traducteurs qui s’y déroulera du 29 septembre au 1er octobre.

 

« Le traducteur est un auteur. Il est également un lecteur, voire le premier lecteur de l’œuvre qu’il traduit. Ce métissage – enrichissant, comme tous les métissages – le place dans une position à la fois difficile et enviable. Dépositaire de la confiance de l’auteur qu’il traduit comme de celle des lecteurs, il est le maître d’œuvre d’un pont jeté entre deux langues, un ouvrage d’art dont la solidité conditionne les échanges entre deux cultures autrefois étrangères », assure Santiago Artozqui — Président d’ATLAS.

 

La traduction littéraire suscite de plus en plus de curiosité. En réponse à cet intérêt grandissant, ATLAS propose une manifestation où traducteurs, lecteurs, libraires, bibliothécaires puissent se retrouver autour des littératures étrangères. 
 

Sur cinq jours, à la Maison de la poésie, dans les librairies indépendantes, les bibliothèques municipales ou les salons de la SGDL à l’Hôtel de Massa, chaque édition est l’occasion de parler littérature de façon ludique et singulière à travers : 
 

la rentrée littéraire des traducteurs : une dizaine de romans sélectionnés dans l’actualité éditoriale pour leurs qualités littéraires et le brio de leur traduction sont présentés par leurs traducteurs dans les librairies partenaires, 

des conférences et des tables rondes qui réunissent des acteurs de la vie littéraire autour de questions sur la traduction, 

des ateliers collectifs où lecteurs et professionnels s’essayent ensemble à la traduction littéraire, 

des lectures bilingues et bien d’autres réjouissances traductives comme le Grand concours de traduction organisé par l’Ingénieur Liberté et l’Union des traducteurs et non-traducteurs de Villié-Morgon.