Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Death Salon : les amateurs de tombeaux n'en restent pas de marbre

Julien Helmlinger - 24.10.2013

Culture, Arts et Lettres - Salons - Death Salon - Los Angeles - Mort


Ce fut une première qui mérite bien son épitaphe, à quelques jours de la veillée d'Halloween. Ce week-end se tenait à Los Angeles le Salon de la mort, impulsé par tout un collectif d'écrivains, artistes, universitaires et autres professionnels des pompes funèbres. Une exposition toute dédiée à l'étude des rites et de la fascination concernant l'au-delà.

 

 

 

 

Du 17 au 20 octobre, au Center of Inquiry de Hollywood Boulevard, se tenait une édition inaugurale de ce Salon qui entend bien se renouveler. Au rang des écrivains intervenants, on retrouvait notamment Colin Dickey, auteur de Cranioklepty, Caitlin Doughty, auteur de Ask a Mortician, ou encore Paul Koudounaris, auteur de The Empire of Death : A Cultural History of Ossuaries and Charnel Houses.

 

À Los Angeles se sont ainsi succédé des discussion et projections explorant la frontière entre l'art et la médecine, la culture que les vivants se font de la mort, en passant par les thématiques des saints ou encore de la mortification de la chair, sans oublier d'évoquer les cabarets qui font de la faucheuse leur thème de prédilection...

 

Après ce premier événement, l'équipe organisatrice entend bien en faire un événement annuel. Les prochaines éditions morbides sont programmées à Londres en 2014 et Cleveland en 2015. Reste à voir si ces événements feront de vieux os.