Débat sur la censure au salon du Livre de Dubaï

Clément Solym - 02.03.2009

Culture, Arts et Lettres - Salons - conférence - censure - dubaï


Rajaa al-Sanea, une romancière saoudienne a déclaré, lors du débat sur la censure au Salon international du livre de Dubaï : « Nous évoluons vers plus de liberté d'expression dans mon pays et dans le monde arabe. Je vois le côté positif et je vois une grande différence ».

La censure justement avait été le centre d'une polémique à quelques jours de l'ouverture du festival. Une auteure anglaise, Geraldine Bedell, avait déclaré que les organisateurs du festival l'auraient censurée, empêchant son roman d'y être lancé en avant-première. Il s'est avéré par la suite qu'il ne s'agissait pas de censure.

Rajaa al-Sanea est l'auteure d'un roman intitulé Les filles de Ryad qui avait secoué le Liban lors de sa sortie en 2005. L'AFP relate que la romancière a déclaré lors de cette conférence sur la censure, que le livre : « a été un grand pas qui a conduit des auteurs en Arabie saoudite à plus de liberté d'expression ».

Elle est aussi revenue sur l'importance d'internet pour affaiblir la censure : « Internet a un énorme impact sur la liberté d'expression en Arabie saoudite [...]. La censure est quelque chose que nous pouvons éviter ».