Décès de Claude Brulé, "génie du texte et des situations"

Clément Solym - 01.10.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Claude Brulé - scénariste - décès


Il avait scénarisé Paris brûle-t-il et bien d'autres oeuvres. Mais aujourd'hui, ce sont les hommages qui prennent feu pour Claude Brulé, scénariste de plusieurs films et séries. Ancien président de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, il aura connu une longue carrière, finalement achevée à l'âge de 86 ans, ce 30 septembre, à Paris. 

 

 

 

Parmi les grands paris de son oeuvre, on compte les Liaisons dangereuses de Roger Vadim, mais également l'adaptation d'Angélique marquise des Anges, ou encore d'Arsène Lupin, pour la télévision. Il s'était également frotté à L'Argent, d'Émile Zola.

 

Le ministère de la Culture rend hommage à l'homme dans un communiqué

Claude Brulé était le scénariste de multiples chefs-d'œuvre du cinéma : Paris brûle-t-il? de René Clément, Les Liaisons dangereuses de Roger Vadim ou Rocco et ses frères de Visconti. Des films où son génie du texte et des situations (c'était un magnifique auteur dramatique) épousait à merveille le génie propre du cinéma.

Des films et séries télévisées portent eux aussi le cachet de ce grand défenseur de notre patrimoine littéraire : Arsène Lupin, Molière pour rire et pour pleurer ou, récemment encore, L'Argent d'après Zola. 

Son nom restera lié à la défense du droit d'auteur, comme chargé de cours à l'Université Paris-Sorbonne et vice-président de la Confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs. Une manière responsable, exemplaire, qu'il avait de servir ce théâtre et la culture, qu'il aimait tant.