Décès de l'actrice engagée Marie-France Pisier

Clément Solym - 24.04.2011

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - marie - france - pisier


Égérie de François Truffaut, intellectuelle engagée, écrivaine, réalisatrice... le décès brutal de l'actrice, retrouvée morte dans la nuit de samedi à dimanche dans la piscine de sa résidence du Var, laisse un sentiment de vide.

Née en 1944 à Dà Lat en Indochine française, Marie-France pisier avait été découverte par François Truffaut grace à une petite annonce, pour tourner dans l'Amour à vingt ans.


Récompensée du César de la meilleure actrice dans un second rôle en 1976  pour Cousin, cousine puis, et en 1977 pour Barocco, elle aura joué dans près d'une soixantaine de films de 1962 à 2010, une dizaine de téléfilms et autant de pièces de théâtre. Elle est également la scénariste de quatre films (Céline et Julie vont en bateau, L'Amour en fuite, Le Bal du gouverneur et Comme un avion) et réalisatrice sur les deux derniers.

Elle fut également la petite-amie de Daniel Cohn-Bendit en 1968, qu'elle aida à repasser la frontière française après les évènements grâce à de la teinture pour cheveux. Plus tard, elle sera mariée à l'avocat Georges Kiejman.


©Wikipedia


Toute la classe politique lui rend aujourd'hui hommage, et ce jusqu'au plus haut sommet de l'Etat. Nicolas Sarkozy a ainsi, selon l'AFP, rendu dès ce matin hommage à l'actrice en la décrivant comme « la suprême élégance qui naît de la plus parfaite simplicité ». « En nous quittant brutalement, Marie-France Pisier nous rejoue L'amour en fuite et, pas plus qu'Antoine Doinel, les Français ne s'en consoleront », a encore indiqué le chef de l'Etat en faisant part de sa « tristesse ».

Le Parti socialiste a quant a lui, par un communiqué, indiqué « partager la peine des proches de la défunte et de toute la famille du cinéma ».

L'hommage le plus émouvant vient sans doute du metteur en scène et réalisateur Robert Hossein, qui s'est dit « très touché par le décès de son amie dans la vie ».